Édouard Philippe : l'élection législative sera "le juge de paix" pour Richard Ferrand

  • A
  • A
Édouard Philippe : l'élection législative sera "le juge de paix" pour Richard Ferrand
Édouard Philippe s'est exprimé en marge d'une visite de soutien au secrétaire d'État Mounir Mahjoubi, candidat à Paris.@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

Le Premier ministre a également déclaré avoir "confiance" en Richard Ferrand.

Le Premier ministre Édouard Philippe a affiché vendredi sa "confiance" en Richard Ferrand, en précisant que les électeurs seraient "le juge de paix" pour le ministre de la Cohésion des territoires, candidat aux législatives dans le Finistère, après les révélations du Canard enchaînésur une opération immobilière concernant sa compagne.

"Pas une affaire". "Il n'y a pas de procédure juridictionnelle en cours, il n'y a donc pas une affaire, il y a un débat (..) Et les électeurs de la circonscription dans laquelle Richard Ferrand se présente pourront dans deux semaines dire si, comme moi, ils ont confiance en Richard Ferrand, et ce sera le juge de paix, celui que personne ne peut dépasser en démocratie", a déclaré Édouard Philippe en marge d'une visite de soutien au secrétaire d'Etat Mounir Mahjoubi, candidat à Paris.

Une démission est exclue. Richard Ferrand a exclu jeudi de démissionner de son poste de ministre de la Cohésion des territoires. Selon Le Canard enchaîné, en 2011, les Mutuelles de Bretagne, dont il était le directeur général, avaient souhaité louer des locaux commerciaux à Brest pour ouvrir un centre de soins et choisi, entre trois propositions, celle d'une société immobilière appartenant à sa compagne.