"Édouard Philippe est un homme qui avait plutôt une très belle confiance en lui et là, il n'y avait rien de tout ça"

  • A
  • A
Partagez sur :

Édouard Philippe a accordé son premier grand entretien de presse écrite au Journal du dimanche. Anna Cabana, qui a réalisé l'interview, a trouvé le nouveau Premier ministre tendu et grave.

Ce sera l'un des tout premiers chantiers du gouvernement. Le Premier ministre Édouard Philippe évoquer la réforme du Code du Travail ce dimanche matin dans le JDD. Il explique qu'il y aura des discussions avec les partenaires sociaux, et avec le Parlement lors du vote de la loi qui permettra au gouvernement de recourir aux ordonnances. Mais il dit qu'ensuite, il faudra aller vite pour mettre en oeuvre la réforme. Cette longue interview a notamment été réalisée par Anna Cabana, journaliste politique au Journal du Dimanche. Édouard Philippe lui est apparu grave et sous tension.

"Dans quelques semaines, je pense que ça aura changé". "Il a une telle révérence pour la fonction du Premier ministre qu'on avait le sentiment que cela le faisait presque trembler sous le poids des responsabilités. Édouard Philippe est un homme qui avait plutôt une très belle confiance en lui et là, il n'y avait rien de tout ça. On avait en face de nous un homme qui était tellement dans le désir d'être à la hauteur de sa fonction qu'il avait la bouche sèche, ses mains s'accrochaient l'une à l'autre. On sentait un homme qui se mettait lui-même la pression. Mais il n'en perdait pas du tout ses moyens, il y avait une clarté dans le propos, une fermeté. Dans quelques semaines, je pense que ça aura changé", tempère la journaliste.