Édouard Philippe : "Avec notre politique, le travail paie"

  • A
  • A
Édouard Philippe : "Avec notre politique, le travail paie"
Édouard Philippe assure dans "Le Journal du dimanche" que "le pouvoir d’achat des actifs va augmenter".@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Le Premier ministre assure au "JDD" que les baisses de cotisations vont permettre à 20 millions de Français d'avoir davantage de pouvoir d'achat dès la fin janvier.

Le Premier ministre assure que le pouvoir d'achat de 20 millions de Français va augmenter dès la fin du mois de janvier, dans une interview au Journal du Dimanche. "Plus de 20 millions de salariés et d’indépendants vont constater dès la fin du mois qu’avec notre politique, le travail paie", affirme Édouard Philippe au JDD

"Un gain de 260 euros" par mois. Édouard Philippe assure que "le pouvoir d’achat des actifs va augmenter" avec la suppression des cotisations sociales, "une partie dès maintenant, le reste en octobre", précise-t-il. Concrètement, "pour un salaire de 1.500 euros par mois, cela représentera un gain de 260 euros", poursuit-il. Et le Premier ministre de rappeler que la hausse du pouvoir d'achat va se concrétiser également par la baisse - puis la suppression - de la taxe d'habitation pour 80% des Français. 

Des recettes pour se désendetter. Toutefois, comme le note Le JDD, le pouvoir d’achat des Français pourrait en pâtir avec la hausse de la CSG, l’augmentation du prix du diesel ou encore celui des cigarettes. Et alors que les recettes fiscales devraient être supérieures aux prévisions avec une probable reprise de l'économie, Édouard Philippe n'entend pas pour autant faire de cadeau fiscal aux Français : "Il n’y a pas de cagnotte quand, depuis quarante ans, on dépense bien plus qu’on ne gagne. S’il y a de bonnes nouvelles sur les recettes, ce sera un moyen d’accélérer notre désendettement."