Taxe d'habitation : la suppression pour tous les ménages envisagée

, modifié à
  • A
  • A
Le ministère de l'Économie et de Finances étudierait la fin de la taxe d'habitation pour l'ensemble des contribuables
Le ministère de l'Économie et de Finances étudierait la fin de la taxe d'habitation pour l'ensemble des contribuables © LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
Après sa mise en application pour 80% des ménages, la suppression de la taxe d'habitation pourrait s'étendre à l'ensemble des contribuables selon plusieurs sources du ministère de l'Économie et des Finances.

Alors qu'Emmanuel Macron va confirmer la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages sur trois ans devant les maires jeudi, sa suppression pour l'ensemble des foyers serait à l'étude, selon les informations du Parisien

Un projet. "La cohérence serait de supprimer la TH [taxe d'habitation], c'est-à-dire d'acquitter 100% des ménages qui la paient", confiait récemment un haut placé de Bercy au quotidien. Un projet que le président Macron n'a pas caché. Néanmoins le calendrier de sa mise en place n'est pas déterminé. Si cette mesure semble impossible à inclure dans le budget 2018, elle pourrait intervenir "à la fin de son mandat ou lors d'un second quinquennat", estime un député de la commission des finances.

Un coût important. Cette suppression ne serait pas sans conséquences. En 2018, elle coûtera déjà entre 10 et 12 milliards d'euros. Alors pour la mettre en place pour l'ensemble des contribuables, "il faut d'abord retrouver des marges pour que les gains de croissance nous permettent cette extension", calcule un haut fonctionnaire de Bercy interrogé par Le Parisien

Museler une fronde de l'opposition ? Malgré cette perspective financière, cette suppression aurait un avantage politique : celui de mettre fin à la fronde des députés d'opposition qui s'apprêtent à saisir le Conseil constitutionnel. Ils estiment que la suppression de la taxe pour "seulement" 80% des ménages contrevient au principe fondamental d'égalité des citoyens devant l'impôt. Le risque que la mesure soit retoquée est réel. 

Europe 1
Par M.R.