"Des paroles et des actes" : Marine Le Pen fait son casting

  • A
  • A
"Des paroles et des actes" : Marine Le Pen fait son casting
@ THOMAS SAMSON / POOL / AFP
Partagez sur :

La présidente du Front national, qui sera l'invitée de l'émission de France 2 le 22 octobre, estime que les contradicteurs proposés par la chaîne ne sont pas à son niveau.

Après sa passe d'armes avec François Hollande, mercredi au Parlement européen, le prochain grand rendez-vous médiatique de Marine Le Pen est fixé au jeudi 22 octobre. Pour la cinquième fois depuis la création de l'émission, la présidente du Front national sera l'invitée de Des paroles et des actes, en première partie de soirée sur France 2. Comme le veut la tradition, elle débattra notamment avec un autre invité politique. Et L'Obs rapporte que les négociations sont âpres entre la chaîne et l'eurodéputée.

Cohn-Bendit, "un dinosaure". France 2 souhaitait d'abord confronter Marine Le Pen à Daniel Cohn-Bendit. Refus catégorique de la patronne du FN : "sûrement pas. C'est un dinosaure retiré de la politique". D'autres retraités pourtant prestigieux, Valéry Giscard d'Estaing et Robert Badinter, ont été écartés.

Le Guen "ne sait pas débattre". Marine Le Pen refuse également de croiser le fer avec le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen. "Il ne sait pas débattre, il s'énerve tout de suite", l'a-t-elle taclé. Les personnalités de droite proposées par France 2 ne trouvent pas non plus grâce à ses yeux. Xavier Bertrand, son adversaire aux régionales dans le Nord ? "On ne va pas parler que de la région", s'est agacée Marine Le Pen. Nathalie Kosciusko-Morizet ? "Je veux bien, mais on dit qu'elle va se faire lourder par Sarkozy". A trois semaines de l'émission, c'est le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, qui tenait la corde pour le poste de contradicteur, selon L'Obs.