Défilé du 14-Juillet : ce qui attend Donald Trump

  • A
  • A
Défilé du 14-Juillet : ce qui attend Donald Trump
Les soldats américains de la 1st Infantry, ici en répétition, seront les premiers à défiler sur les Champs-Elysées le 14 juillet. @ Martin BUREAU / AFP
Partagez sur :

Le traditionnel défilé du 14-Juillet commencera à 10h30 pour se conclure peu avant midi. Le tout sous les yeux du président américain Donald Trump, invité d’honneur d’Emmanuel Macron. 

L’un des avantages de l’ambassade des Etats-Unis, à Paris, c’est qu’elle se situe à deux pas de la place de la Concorde. Après une nuit de repos, au lendemain d’un programme chargé, entre réception aux Invalides, conférence de presse avec Emmanuel Macron, et dîner à la Tour Eiffel, Donald Trump n’aura donc que quelques mètres à franchir pour s’installer dans la tribune présidentielle, installée place de la Concorde. Le président américain est l’invité d’honneur des cérémonies du 14-Juillet, et c’est au côté d’Emmanuel Macron qu’il assistera au traditionnel défilé militaire sur les Champs-Elysées.

  • Coup d’envoi du défilé à 10h30

Le président français arrivera peu après 10 heures place de la Concorde. Le temps que tout le monde s’installe, dont Donald Trump, forcément très entouré, notamment par ses services de sécurité, Emmanuel Macron rendra ensuite les honneurs au 1er régiment d’infanterie de la garde républicaine.

Puis à 10h30, la parade débutera, avec le défilé les "Sammies" - surnom des soldats américains engagés dans la Première Guerre mondiale. Ils seront les premiers à descendre la plus belle avenue du monde. Suivront le défilé des avions, le défilé des troupes à pied, le défilé des hélicoptères, celui des troupes motorisées, en enfin les troupes à cheval. Le défilé doit se terminer peu avant midi, heure à laquelle Emmanuel Macron quittera les lieux. Comme Donald Trump, qui décollera peu de temps après vers les Etats-Unis.

  • Une sécurité renforcée

Le président américain est le dirigeant le plus protégé du monde. Alors forcément, le défilé se fera sous haute surveillance, plus encore que d’habitude. Les autorités françaises ont travaillé en étroite collaboration avec les services secrets américains, dont des dizaines de membres veilleront à la sécurité de Donald Trump.

Par ailleurs, près de 3.500 policiers et gendarmes seront déployés autour des Champs-Elysées. C’est entre 200 à 300 de plus qu’en 2016, selon la préfecture de police de Paris. Ce n’est pas tout. Des barrières et des plots seront installés autour de la zone pour empêcher toute intrusion de voiture-béliers. Et toute personne désireuse d’assister au défilé sera soumise à une fouille en règle et éventuellement à un contrôle d’identité. Enfin, un dispositif anti-drone sera installé pour empêcher toute attaque par les airs.

  • Les chiffres à retenir

63. Le nombre d’appareils qui participeront au défilé aérien. Parmi eux, 49 de l’armée de l’Air, 6 de la Marine nationale et 8 de l’US Air Force.

3720. Le nombre de militaires qui descendront à pied les Champs Elysées. 150 soldats américains, membres de ma 1st Infantry Division, spécialement créée en 1917 pour venir combattre en Europe, ouvriront le défilé. Cinq d’entre eux seront revêtus de l’uniforme des "Sammies" de l’époque.

29. Le nombre d’hélicoptères qui survoleront la capitale.

211. Le nombre de véhicules qui défileront, dont 62 motos.

241. Dernières à défiler, les troupes montées, avec pas moins de 241 chevaux. 

infographie defile