Mariage gay : la Manif pour tous dénonce le "revirement grave" de Sarkozy

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

DIVORCE - La présidente de la Manif pour Tous, Ludovine de la Rochère, fustige la reculade de l'ancien chef de l'Etat.

INTERVIEW

Ludovine de la Rochère, présidente de la Manif pour Tous, n'a pas digéré le changement d'avis de Nicolas Sarkozy sur le mariage pour les couples de même sexe. "Ce revirement spectaculaire est extrêmement grave", a-t-elle estimé vendredi sur Europe 1. Selon elle, le "mariage pour tous" reste "une question de civilisation, une question majeure".

Sarkozy assume avoir "évolué". Dans son livre La France pour la vie, Nicolas Sarkozy "regrette vivement de ne pas avoir tenu l'engagement", pris en tant que candidat, "de mettre en œuvre l'union civile pour les homosexuels". S'il considère que François Hollande aurait dû passer par un référendum pour mettre en oeuvre la loi Taubira, l'ancien chef de l'Etat précise cependant qu'il ne "sera pas question de démarier les mariés ou de revenir en arrière sur le principe du mariage homosexuel" s'il revenait à la présidence. "C'est un point sur lequel, je l'assume, j'ai évolué", écrit celui qui, l'an dernier, avait pourtant reçu la Manif pour Tous pour évoquer une abrogation de la loi Taubira.

"Abroger n'est pas démarier". "Nicolas doit sortir de sa tour d'ivoire ou du Parc des Princes", a fustigé Ludovine de la Rochère. "Il n'y a aucun problème juridique pour abroger [la loi], c'est une question de volonté politique." Selon elle, "abroger n'est pas démarier". Elle n'est d'ailleurs pas la seule à s'insurger. D'autres opposants farouches au mariage gay ont reproché ce revirement à Nicolas Sarkozy, à l'instar d'Hervé Mariton, qui a dénoncé sur Twitter un "parjure".