Les députés LR iront au Congrès car "nous sommes des républicains"

  • A
  • A
Les députés LR iront au Congrès car "nous sommes des républicains"
Les députés Les Républicains se rendront au Congrès, lundi, à Versailles.@ Patrick KOVARIK / AFP
Partagez sur :

Le chef de file des députés LR Christian Jacob a indiqué vendredi sur France 2 qu'ils se rendraient au Congrès convoqué lundi par Emmanuel Macron.

Les députés Les Républicains se rendront au Congrès réuni à Versailles par Emmanuel Macron, lundi, "parce que nous sommes des républicains", a déclaré vendredi leur chef de file Christian Jacob, tout en qualifiant cette intervention de "surprenante". "Nous sommes des républicains, le président de la République convoque le Congrès, nous sommes parlementaires, nous nous rendons effectivement au Congrès", a-t-il affirmé dans une interview à France 2.

"Volonté hégémonique d'écraser son Premier ministre". Interrogé sur l'"utilité" de ce congrès, prévu la veille du discours de politique générale du Premier ministre Édouard Philippe, Christian Jacob a répondu : "Nous vous le dirons après l'intervention du Président". Mais "elle est pour le moins surprenante", a-t-il observé, "de fait elle va vraisemblablement écraser l'intervention du Premier ministre", qui doit faire sa déclaration de politique générale devant les députés, mardi. Le patron des députés LR a évoqué une "volonté un peu hégémonique d'écraser son Premier ministre". "Ça, c'est un problème de rapport et de relation entre eux", a-t-il ajouté. 

Les députés LR le jugeront "sur les faits". "Le président n'a pas vraiment été privé de médias, privé d'expression non plus, maintenant il veut le faire là, c'est sa décision, on n'a pas à revenir dessus", a-t-il poursuivi. Le parti LR jugera le président de la République "sur les faits" et sur sa "capacité à redresser le pays", a-t-il affirmé. "On va voir s'il est aussi brillant dans l'action que dans le discours".

Plusieurs refus. Par ailleurs, plusieurs parlementaires ont décidé de ne pas se rendre au Congrès lundi : les députés de La France insoumise, les députés UDI Jean-Christophe Lagarde et Philippe Vigier ainsi que la sénatrice EELV Esther Benbassa.