"Ce livre devrait être interdit jusqu’à la fin du mandat de Hollande"

  • A
  • A
"Ce livre devrait être interdit jusqu’à la fin du mandat de Hollande"
@ Reuters
Partagez sur :

RÉACTIONS - Sur Europe1.fr et sur la page Facebook d’Europe 1, les internautes réagissent à l'annonce de la parution de l’ouvrage de Valérie Trierweiler.

Après l'annonce de la parution du livre de l’ex-Première dame, jeudi, les internautes ont été nombreux à réagir sur la page Facebook d’Europe 1 et dans les commentaires sur europe1.fr. Entre étonnement, indignation et empathie, les révélations de Valérie Trierweiler sur sa rupture avec François Hollande ne vous laissent pas indifférents.

La suite du vaudeville - Sur la page Facebook d'Europe 1, vous avez comparé la parution de ce livre au feuilleton d’un nouvel épisode de la série “Les Feux de l’amour”. Joëlle va jusqu'à parler de télé-réalité, où la vie publique se mêle à la vie privée : "C'est un mélodrame à la Secret Story !". Et Valérie de conclure avec ironie : “Je ne l'achèterai pas, j’attendrai qu’il sorte en téléfilm !”.

Une femme blessée - Certains, comme Hélène, donnent une interprétation psychologique à cette parution : “Qui sème le vent récolte la tempête. C’est toujours dangereux de blesser une femme”. Même son de cloche du côté d’Alexandre : “C’est l’histoire d’une femme blessée, profondément blessée. Peut-on la blâmer ?”. Mais fallait-il pour autant en faire un livre ? “Tout le monde a déjà connu une rupture. Ce qu’elle raconte, on l’a déjà vécu. Il n’est pas utile d’en faire un livre pour en faire les choux gras de la presse”, commente Caroline.

Une vengeance - Pour nombre d’entre vous, ce livre est une vengeance de Valérie Trierweiler : “Je savais qu’elle se vengerait. Ce livre est un scandale, je ne le lirais pas, même si on me l’offrait” commente Enybas. Martine est du même avis : “Je trouve cette attitude déplacée et revancharde. Pourquoi salir l’homme qu’elle a séduit alors qu’elle était en couple ? J’espère que ce livre fera un flop”.

Une violation du droit à la vie privée - Christine estime que François Hollande a le droit au respect de son intimité : “Les histoires privées devraient le rester”. Gilbert va plus loin, et propose l’interdiction du livre : “il devrait être interdit de parution jusqu’à la fin du mandat de François Hollande”.

Une opération de communication très maîtrisée - La plupart d’entre vous fait le portrait d’une ex-Première dame victime de ses passions, qui écrit pour se venger ou pour apaiser sa douleur. Mais pour d’autres, cet ouvrage est au contraire une opération de communication maîtrisée : “Si elle avait écrit ce livre quand tout allait bien, il n’aurait pas eu le même impact…”, suggère Brigitte.

Continuez à nous donner votre avis dans les commentaires et sur la page Facebook d’Europe 1.