Grand froid : "personne ne doit rester dans la rue", assure Bruno Le Roux

  • A
  • A
Partagez sur :

Avec la vague de froid qui s'abat actuellement sur la France, le ministre de l'Intérieur rappelle la nécessité de faire appel au 115. 

INTERVIEW

Une vague de froid arrive lundi sur la quasi-totalité de la France, la première de cette ampleur depuis 2012, alors que le gouvernement a mis en place un "pilotage national quotidien" exceptionnel. Et avec cette vague de froid, les craintes redoublent pour ceux qui dorment dehors. Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a appelé les collectivités locales et les associations à mettre à disposition des locaux pour les sans-abri. Le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux a rappelé ce besoin de solidarité. "Personne ne devra rester dans la rue", explique-t-il lundi matin sur Europe 1. 

"Intensifier les maraudes". "Personne ne devra rester dans la rue, ni sans-domicile fixe, ni migrant dans des campements de fortune", insiste Bruno Le Roux. "Personne ne devra rester sur la voie publique. Il faut convaincre de se mettre à l'abri. Avec les acteurs sociaux qui sont sur le terrain, je demande qu'on intensifie les maraudes". 

"Une non-assistance" de ne pas intervenir. Pour éviter que le froid ne fasse trop de dégâts, le "premier flic de France" n'hésite pas à assumer une certaine forme de contrainte. "Ce serait une non-assistance que de ne pas obliger dans cette période de grand froid quelqu'un qui est sur la voie publique à se mettre à l'abri surtout quand les places ont été dimensionnées pour le faire", estime Bruno Le Roux.