Bruno Gollnisch : "L’Assemblée nationale ne représentera pas l’opinion publique"

  • A
  • A
Partagez sur :

L’eurodéputé frontiste estime que l’absence de proportionnelle nuit à la représentativité des élections législatives.

INTERVIEW

Le Front national, crédité de 13 à 14% des voix au premier tour des élections législatives, pourrait obtenir de 2 à 12 sièges selon les projections. Un score que déplore Bruno Gollnisch, invité sur Europe 1, pour qui, "s’il y avait la proportionnelle, il y aurait 130 députés FN".

"Ce serait plus naturel que les élections législatives aient lieu en même temps que la présidentielle". "S’il y avait la proportionnelle, il y aurait 130 députés FN. L’Assemblée nationale dont on va accoucher, qu’on appelle la représentation nationale, ne représentera vraisemblablement pas l’opinion publique française. C’est très grave", a déclaré l’eurodéputé, dimanche soir à l’antenne d’Europe 1.

Et de conclure : "Ce serait plus naturel que les élections législatives aient lieu, comme aux Etats-Unis, en même temps que l'élection présidentielle. Cela éviterait que les gens soient lassés de se déplacer quatre fois en l'espace de quatre mois".