Brice Hortefeux : "la capacité d'accueil de la France est à saturation"

  • A
  • A
Brice Hortefeux : "la capacité d'accueil de la France est à saturation"
@ Europe 1
Partagez sur :

Le député européen Les Républicains a estimé sur Europe 1 que les flux migratoires étaient "un phénomène durable, pas ponctuel".

Invité du Club de la presse d'Europe 1 mercredi, l'eurodéputé Brice Hortefeux, proche de Nicolas Sarkozy, est revenu sur le sujet brûlant des migrants. "La question des flux migratoires, c'est un phénomène durable, pas ponctuel", a estimé l'ancien ministre de l'Intérieur. "C'est un phénomène que l'on doit aborder avec beaucoup d'humanité, mais en même temps avec une très grande clarté". Et la conviction de Brice Hortefeux est faite : "pour la France, sa capacité d'accueil est à saturation et sa capacité d'intégration est dépassée".

Opposé aux quotas de migrants. "La France accueille aujourd'hui 300.000 migrants supplémentaires chaque année, c'est-à-dire l'équivalent de la ville de Nantes. Ce n'est plus possible", a martelé Brice Hortefeux. L'ancien ministre s'est opposé à la mise en place de quotas au niveau européen. "Quand on dit quota, ça veut dire qu'on peut y aller. C'est cela que retiendront les populations d'origine", a-t-il souligné.

Quelles solutions préconise Brice Hortefeux pour maîtriser les flux d'immigration illégale ? "Je suis en total désaccord avec ce que dit le Front national", a d'abord tenu à préciser le député européen, faisant référence à la volonté du parti de Marine Le Pen de renforcer les frontières nationales. "Il faut qu'il y ait une politique européenne parce que chacun comprend bien que pour maîtriser l'immigration illégale, il est plus facile de le faire aux frontières de l'Europe que d'attendre que ça arrive à Vintimille, aux frontières françaises". Brice Hortefeux propose aussi de "dissuader les pays sources" en agissant sur l'aide européenne au développement. Enfin, "il peut y avoir une action militaire, qui consisterait à cibler un certain nombre de bateaux de trafiquants", a suggéré l'élu.

Entendu sur Europe 1
La France accueille chaque année entre 200.000 et 207.000 migrants légaux. C'est trop.
Brice Hortefeux

Brice Hortefeux souhaite aussi réduire l'immigration légale. "La France accueille chaque année entre 200.000 et 207.000 migrants légaux", a-t-il déclaré. "C'est trop. Cela nous fait supporter un certain nombre de charges dont nous n'avons plus les moyens". Pour Brice Hortefeux, "il faut que l'on bouscule un certain nombre de possibilités d'accès sur notre territoire", notamment "sur les règles concernant l'immigration familiale". L'eurodéputé n'est toutefois "pas favorable à ce que l'on touche trop à l'arrivée d'étudiants".

Remise en question du droit du sol. Nicolas Sarkozy a récemment remis sur la table la question du droit du sol. Pour Brice Hortefeux, il faut là aussi revoir les règles en la matière. "Il faut qu'il n'y ait plus une seule acquisition de la nationalité qui soit automatique. Il faut que ce soit le résultat d'une volonté, pas d'une passivité", a insisté l'ancien ministre. "Je souhaite à titre personnel une modification du droit du sol et du droit du sang pour les territoires d'outre-mer. Je pense à la Guyane et à Mayotte", a-t-il également déclaré. Enfin, Brice Hortefeux "souhaite qu'un délinquant ou des enfants de ceux qui sont entrés illégalement sur le territoire ne puissent pas bénéficier du droit du sol".