Bras d’honneur : Longuet et Collard assignés

  • A
  • A
Bras d’honneur : Longuet et Collard assignés
@ CAPTURE D'ECRAN
Partagez sur :

Les deux hommes sont assignés par deux associations pour "injure publique" après leur geste télévisé.

L’INFO. Deux associations, le Rassemblement démocratique algérien pour la paix et le progrès (RDAP) et l'Organisation arabe unie (OAU), ont assigné jeudi Gérard Longuet et Gilbert Collard devant la 17e chambre (celle spécialisée dans la presse) du tribunal de grande instance de Paris pour “injure publique“. Dans leur viseur, le bras d’honneur adressé par le sénateur UMP le 30 octobre sur LCP, imité deux jours plus tard par le député FN, sur LCI cette fois.

Les gestes. La faute originelle est née d’une réaction un brin virulente de Gérard Longuet, ancien de l’association pro-Algérie française d’extrême droite Occident, à une question posée pendant le générique de l’émission par une journaliste de LCP. Celle-ci venait de recevoir une dépêche AFP relayant l’appel d’Alger pour que la France reconnaisse les crimes commis pendant la colonisation. Plutôt que de se lancer dans une longue réponse argumentée, l’ancien ministre de la Défense a alors résumé sa pensée d’un geste plutôt éloquent.





La plupart des réactions ont été outrées, mais Gilbert Collard a profité de l’affaire pour se démarquer. "Il a bien fait. Il a enfin un peu d'honneur au bout du bras", a lâché l'avocat-député du Front national. Et d'ajouter : "J'espère que ce bras d'honneur a été tellement amplifié par les médias que ceux qui nous demandent de nous repentir l'ont reçu en pleine figure".  Et d’illustrer son propos par un nouveau bras d’honneur.