Primaire de la gauche : Hamon appelle Jadot et Mélenchon à former une "majorité durable"

  • A
  • A
Primaire de la gauche : Hamon appelle Jadot et Mélenchon à former une "majorité durable"
Benoît Hamon, vainqueur de la primaire de la gauche.@ Capture d'écran BFM TV
Partagez sur :

Le candidat PS à la présidentielle Benoît Hamon, a fait dimanche un pas vers Manuel Valls et au reste de la gauche en appelant au rassemblement après sa victoire à la primaire de la gauche.

Une main tendue vers Manuel Valls, à Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon. Dimanche soir, Benoît Hamon a d'abord appelé les socialistes à l'union après sa victoire à la primaire de la gauche contre Manuel Valls : "Nos différences ne seront pas irréductibles quand il s'agira d'affronter nos vrais adversaires", à savoir la droite et l'extrême-droite. Il lui a adressé "un salut sincère et chaleureux".

"Les idées en partage sont si nombreuses". Mais Benoît Hamon, désormais candidat socialiste à l'élection présidentielle 2017, veut surtout rassembler au-delà de son camp. "Dès lundi, je proposerai à tous les candidats de la primaire, avec Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon, de construire ensemble une majorité gouvernementale cohérente et durable. (...) S'il existe des différences des idées en partage sont si nombreuses" a-t-il annoncé.

Large vainqueur de Manuel Valls avec près de 60% des suffrages exprimés (selon les résultats partiels), Benoît Hamon avait déjà prôné un rapprochement avec le candidat EELV et celui de la France Insoumise, qui avait refusé de participer à la primaire. "Jamais les forces de progrès ne perdent à se parler, à construire ensemble", a affirmé le candidat PS.

"Droite conservatrice" et "extrême droite destructrice". Benoît Hamon a aussi visé ses futurs adversaires à l’élection présidentielle. "J'ai la conviction que face à une droite des privilèges, une droite conservatrice et une extreme droite destructrice, notre pays a besoin de la gauche, (...) mais une gauche moderne, tournée vers l'avenir, capable de porter un futur désirable."