Au PS, "on risque fort d’avoir une nouvelle hémorragie" vers Macron

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour le journaliste politique et éditorialiste David Revault d'Allonnes, le ralliement du socialiste Christophe Caresche à Emmanuel Macron pourrait être suivi.

INTERVIEW

Le député PS de Paris Christophe Caresche annonce dans Le Journal du Dimanche qu'il soutient le candidat d'En Marche !. Ce proche de Manuel Valls estime que le candidat socialiste Benoît Hamon est en train d'amener le PS vers une gauche protestataire, qui ne pourra pas assumer les responsabilités du pouvoir. D'autres pourraient suivre cet exemple.

"Une vingtaine de députés". "Ce qui est intéressant, c’est qu’il s’agit d'un député de l’aile droite du PS, qui fait partie du groupe des réformateurs, qui compte une vingtaine de députés. Sans doute ces députés vont-ils le suivre dans les prochains jours, ils ont une réunion mardi", relève au micro d’Europe 1 David Revault d'Allonnes, journaliste au JDD. "On risque fort d’avoir cette semaine une nouvelle hémorragie des cadres des députés socialistes vers le mouvement d’Emmanuel Macron, ce qui n’est pas non plus une très bonne nouvelle pour le candidat socialiste, Benoît Hamon".

Positionnement idéologique. "Comme avec Ségolène Royal en 2007, mais peut-être encore davantage, les socialistes, les barons locaux, les élus, les responsables fédéraux et les cadres, ont du mal, pour tout une série de raisons, à faire la campagne de Hamon", explique le journaliste, qui relève notamment "des problèmes de positionnement idéologique". "Surtout, depuis un mois, Benoît Hamon n’a fait que discuter avec les partenaires pour des accords d’appareil avec les communistes, les écologistes, et les mélenchonistes. Pour l’instant, il n’y a pas vraiment de campagne".