Après la hausse de la CSG, Emmanuel Macron face à la grogne des seniors

  • A
  • A
Après la hausse de la CSG, Emmanuel Macron face à la grogne des seniors
Emmanuel Macron doit faire face à la grogne des seniors.@ Francois Mori / POOL / AFP
Partagez sur :

Le président et le Premier ministre vont devoir faire un geste en direction des seniors après la hausse de la CSG.

Emmanuel Macron est confronté au mécontentement des seniors. Alors qu'un senior sur trois avait voté pour le candidat d'En Marche! en 2017, les retraités sont attendus dans la rue pour manifester jeudi prochain. Parmi les raisons de leur énervement, la hausse de la CSG au 1er janvier 2018, qui impacte directement leurs finances. Une colère qui pourrait obliger le président à faire des gestes à leur égard.

Hausse de la CSG. "Il y a eu une mesure qui a déchaîné la colère des retraités et des seniors, c'est l'augmentation de la CSG, la contribution sociale généralisée, qui a entraîné une augmentation d'impôts pour les retraités qui avaient plus de 1.200 euros par mois brut", explique David Revault d'Allones, chef du service politique au JDD. Cette mesure "concerne beaucoup de seniors qui ne sont vraiment pas contents", poursuit-il.

Une mesure annoncée, mais qui a du mal à passer. De son côté, "le président a expliqué pendant plusieurs mois qu’il avait annoncé ce qu'il ferait et qu'il n'y a pas de tromperie sur le marchandise", rappelle David Revault d'Allones. "Sauf qu'à l'épreuve du pouvoir, c'est un peu plus compliqué. On ne peut pas expliquer à une catégorie qu'elle doit payer pour toutes les autres, donc ça annonce une série de mesures, de gestes et de discours du président et du Premier ministre dédiés aux retraités parce que c'est une catégorie importante si on veut remporter une élection", conclut-il.