Alain Juppé : "nous avons à prendre une partie de la misère du monde"

  • A
  • A
Partagez sur :

LE GRAND RENDEZ-VOUS - Invité du Grand Rendez-vous, Alain Juppé s'est exprimé sur la crise des migrants et sur leur accueil en France. 

Après l'électrochoc provoqué par les photos du petit Aylan, les initiatives se multiplient pour faciliter l'accueil des réfugiés. Interrogé dimanche matin sur Europe 1 lors du Grand rendez-vous sur le manque de réaction des dirigeants européens, Alain Juppé a vivement réagi. "Quand on voit cette image, qui n'est pas indigné", a-t-il lancé. 

"Nous aussi nous accueillons des réfugiés". "Qui n'est pas choqué par cette photo ?", a martelé Alain Juppé. "Nous aussi nous accueillons des réfugiés". Et de donner l'exemple de sa ville : "à Bordeaux, quand j'ai annoncé que nous allions accueillir ces familles, évidemment tollé général. Mais nous avons organisé un pot à l'arrivée de ces familles et ils ont fraternisé. Nous sommes prêts à accueillir les gens dans le malheur". 

"Prendre une partie de la misère du monde". "Aujourd'hui, on voit bien les deux attitudes extrêmes : on accueille tout le monde ou on rejette tout le monde", a expliqué l'ancien Premier ministre, dimanche matin sur Europe 1. "On doit accueillir tous ceux que nous pouvons accueillir". Et de rajouter en paraphrasant la célèbre phrase de Michel Rocard : "nous avons à prendre une partie de la misère du monde".