Âge, nombre de femmes, professions : à quoi ressemble la nouvelle Assemblée nationale ?

  • A
  • A
Âge, nombre de femmes, professions : à quoi ressemble la nouvelle Assemblée nationale ?
Près de trois députés sur quatre élus dimanche sont des novices à l'Assemblée.@ LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

Âge moyen, nombre de femmes, expérience politique, société civile… Présentation du millésime 2017 de l’Assemblée nationale.

INFOGRAPHIE

Après avoir choisi leur président, les Français se sont dotés d’une Assemblée nationale en grande partie renouvelée. Au total, 577 députés pour débattre des lois durant les cinq années à venir. Parmi eux, un nombre inédit de nouveaux venus, des élus plus jeunes, toujours plus de femmes (mais pas encore la parité) et une proportion élevée de cadres du privé. Europe1.fr vous présente vos nouveaux députés.

424 novices dans l’hémicycle

Sur les 345 députés candidats à leur réélection, 140 l'ont emporté. Quatre anciens ministres du gouvernement Cazeneuve (Annick Girardin, Stéphane Le Foll, Ericka Bareigts et Sylvia Pinel), élus députés en 2012 mais qui avaient quitté le Palais Bourbon, ont par ailleurs été réélus, sur les 13 qui se présentaient. 59 ministres ou anciens ministres depuis 1995 étaient également sur la ligne de départ, pour seulement 20 vainqueurs.

En tout, 424 élus n'ont jamais été députés, soit près de trois élus sur quatre. C'est le cas de tous les députés de la France insoumise, de 91% des députés de La République en marche!, de sept des huit députés FN, de 40% des députés Les Républicains et 6% des députés socialistes. Un tel niveau de renouvellement est tout simplement inédit dans l’histoire de la Vème République.



Âge moyen : 48 ans et huit mois

Coup de jeune sur les bancs de l’Assemblée. En cinq ans, la moyenne d’âge des 577 députés a baissé de six ans, passant de 54 ans et huit mois en 2012 à 48 ans et huit mois en 2017. Les députés de la France insoumise sont en moyenne les plus jeunes (43 ans et 4 mois), devant La République en marche! (45 ans et demi), le FN (48 ans et 8 mois) et Les Républicains (52 ans contre 55 ans en 2012). Le Parti socialiste (54 ans), le Parti communiste (54 ans et demi) et l'UDI (56 ans et demi) ont les moyennes d'âge les plus élevées.

Comme en 2012, le plus jeune député est membre du FN. Ludovic Pajot, élu dans le Pas-de-Calais, est né le 18 novembre 1993, ce qui lui fait donc 23 ans. Il succède à Marion Maréchal Le Pen, âgée de 22 ans lors de son élection en 2012. Plus de 56 ans et cinq mois séparent Ludovic Pajot de Bernard Brochand (LR), le doyen de la nouvelle Assemblée, réélu dans les Alpes-Maritimes pour un quatrième mandat à l’âge de 79 ans.

Âge des députés 2017

© SIMON MALFATTO, PAZ PIZARRO / AFP

38,8% de femmes, de mieux en mieux

Le record du nombre de femmes à l'Assemblée - 155 en 2012 - est battu avec 224 élues. La République en marche! compte la part la plus importante de femmes dans ses rangs avec 47% d’élues, devant le MoDem (46%) et la France insoumise (41%). Le Parti socialiste compte 40% de députées (contre 36% en 2012), le FN 25%, LR 24% (contre 14% en 2012), le PCF 20% et l'UDI 17%.

On est encore loin de la parité, mais chaque législature marque une amélioration par rapport à la précédente, avec une nette accélération ces dernières années : 1,4% en 1958, 4,3% en 1978, 10,9% en 1997, 18,5% en 2007, 26,9% en 2012  et 38,8% en 2017. Le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (HCE) a salué lundi la progression "sans précédent" de femmes députées souhaitant désormais qu'un "réel partage" du pouvoir s'installe à l'Assemblée.

Pourcentage de femmes parmi les députés

© Simon MALFATTO, Valentina BRESCHI, Paz PIZARRO / AFP

Professions : moins de retraités, plus de cadres

C’était l’une des attentes des électeurs après l’élection d’Emmanuel Macron : donner plus de place à la société civile au sein de l’Assemblée. C’est désormais chose faite même si on est loin d’un bouleversement. Ainsi, 29 permanents politiques ont été élus contre 60 il y a cinq ans. A leurs côtés, le nombre de cadres grimpe de 134 à 180 mais ils sont désormais plutôt issus du privé (59% en 2017 contre 39% en 2012) que du public. Les professions libérales passent de 74 à 103 députés, les enseignants de 47 à 61, les employés de 8 à 21 et les agriculteurs de 9 à 13.

Il y aura 41 chefs d'entreprise au Palais Bourbon contre 19 auparavant. A noter l'élection d'un étudiant et d'un ouvrier à l'Assemblée, deux catégories qui n'étaient pas représentées durant la précédente législature. En revanche, conséquence du rajeunissement des députés, le nombre de retraités a fondu de plus de moitié, de 106 à 41 élus.

001_PP6P6_preview

Cumul des mandats : 200 députés concernés… pour un mois

Selon le répertoire national des élus 2016, 200 députés élus dimanche sont titulaires d'un mandat exécutif local (maire, adjoint au maire, vice-président ou président d'un conseil départemental ou régional… Mandat qu'ils devront abandonner en juillet d'après la loi sur le non cumul des mandats. Sur ces 200 députés, 83 sont issus des rangs des Républicains, 54 de La République en marche!, 20 du MoDem et 13 de l'UDI notamment.

Il faut également ajouter ceux qui devront cesser leurs activités au Parlement européen, comme l’exige déjà la loi. C’est le cas, entre autres, de Marine Le Pen, Louis Aliot, Jean-Luc Mélenchon et Marielle de Sarnez (sa nomination au gouvernement a déjà eu le même effet).

Enfin, 237 nouveaux députés n'avaient aucun mandat, exécutif ou non, en 2016. Parmi ces élus "tout neufs", 190 appartiennent à La République en marche!, 14 à la France insoumise, 11 au MoDem, 6 aux Républicains et 2 au Parti socialiste.