Affaire Weinstein : Schiappa loue "le courage" de parler de Asia Argento

  • A
  • A
Affaire Weinstein : Schiappa loue "le courage" de parler de Asia Argento
Interrogée par BFMTV, la secrétaire d'Etat a loué le courage de l'actrice, qui a déclaré avoir été violée en 1997 à Cannes, par Harvey Weinstein.@ LUDOVIC MARIN / AFP
Partagez sur :

Lors de la cérémonie de clôture du Festival de Cannes, l'actrice italienne a notamment dénoncé la complicité des milieux du cinéma vis à vis du harcèlement sexuel. 

Marlène Schiappa, secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes, a loué dimanche le "courage de parler" de Asia Argento, au lendemain d'un discours incendiaire de l'actrice italienne sur Harvey Weinstein au Festival de Cannes.

Le courage de parler. "Asia Argento a eu le courage de dénoncer les viols qu'elle a vécus", a estimé Marlène Schiappa sur le plateau de BFMTV.  Elle a souligné que l'actrice avait été "extrêmement maltraitée au sens premier du terme dans son pays, l'Italie". "On l'avait mis en cause". "Elle a vécu des choses extrêmement [...] difficiles. Elle a eu ce courage de parler", a déclaré la secrétaire d'État. Interrogée pour savoir s'il y a encore une "complicité passive" dans le milieu du cinéma, Marlène Schiappa a répondu "oui", regrettant que, de manière générale, "les témoins n'interviennent pas, ne prennent pas leur part de responsabilité".

"Nous savons qui vous êtes". Samedi, l'actrice italienne, une des voix les plus virulentes contre le producteur Harvey Weinstein, a délivré un discours incendiaire lors de la cérémonie de clôture du festival, déclarant avoir été violée en 1997 "ici à Cannes". "Toute une communauté lui a tourné le dos, même ceux qui n'ont jamais dénoncé ses faits. Et parmi vous, dans le public il y a ceux que l'on devrait pointer du doigt à cause de leur comportement envers les femmes, un comportement indigne de cette industrie, de n'importe quelle industrie. Vous savez qui vous êtes. Plus important encore, nous, nous savons qui vous êtes", a-t-elle dit.

Interrogée sur une plainte pour viol contre Luc Besson, Marlène Schiappa n'a pas souhaité commenter. Mais elle a invité les femmes à "parler".