À Rio, François Hollande entend défendre la candidature de Paris

  • A
  • A
À Rio, François Hollande entend défendre la candidature de Paris
Le président de la République espère pouvoir effacer les échecs des candidatures pour 2008 et 2012.@ LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

Le chef de l'État doit s'envoler mercredi pour Rio, où il tentera d'effacer les fiascos des candidatures parisiennes de 2008 et 2012.

Opération Paris 2024. Deux jours d’intense lobbying pour la candidature de la capitale française à l’organisation de la 33e olympiade de l’ère moderne ; c’est l’un des principaux objectifs du déplacement de François Hollande à Rio. Paris doit convaincre le CIO face aux candidatures de Rome, Budapest et surtout de Los Angeles.

Des entretiens avec les responsables du CIO. Jeudi, François Hollande remettra une décoration à Paulo César, l’ancienne gloire du foot qui a brillé à Marseille, puis visitera le village olympique pour saluer les athlètes français, avant d’entrer dans le vif du sujet. En effet, le chef de l’État doit enchaîner les entretiens avec des responsables du CIO. Le soir, il assistera à un dîner donné en son honneur par le président du comité olympique, l'Allemand Thomas Bach.

Mettre en avant les sportifs. Le lendemain, François Hollande donnera une conférence de presse aux côtés de Guy Drut, Tony Estanguet et Bernard Lapasset pour vendre la candidature parisienne. Il s’agit de ne pas reproduire l’erreur de Paris 2012, quand le CIO avait reproché à la candidature française de mettre les politiques plus en avant que les sportifs.

Concorde et patriotisme. Du côté de l’Élysée, on fait peu cas des festivités cariocas. En effet, les JO ne suffiront pas a faire oublier un été marqué par les attentats, ni à dissiper les nuages qui s’accumulent déjà sur la rentrée sociale. "Tout ce qui permet de promouvoir la concorde ou le patriotisme est bon à prendre…", souffle néanmoins un conseiller…