Le FBI blanchit Brad Pitt d'accusations de comportement violent

  • A
  • A
Le FBI blanchit Brad Pitt d'accusations de comportement violent
Angelina Jolie avait accusé Brad Pitt, de qui elle est actuellement en procédure de divorce, d'avoir frappé leur fils de 15 ans, Maddox.@ JONATHAN LEIBSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Le FBI, qui a enquêté sur des accusations de violence portées par Angelina Jolie, a décidé de ne pas poursuivre l'acteur. 

L'acteur américain Brad Pitt, en plein divorce acrimonieux avec Angelina Jolie, a été blanchi d'accusations selon lesquelles il aurait eu un comportement violent envers l'un de ses enfants lors d'un voyage en avion, a indiqué le FBI mardi.

Le FBI "ne va pas poursuivre l'enquête". Ces accusations faisaient référence à un incident avec son fils de 15 ans Maddox en septembre lors d'un vol entre la France et Los Angeles. L'entourage d'Angelina Jolie aurait affirmé que l'acteur avait frappé l'adolescent. "En réponse aux accusations portées lors d'un vol (...) qui transportait M. Brad Pitt et ses enfants, le Bureau fédéral d'enquêtes (FBI) a passé en revue les circonstances (de l'incident) et ne va pas poursuivre d'enquête", a déclaré la police fédérale dans un communiqué. 

Déjà blanchi par les services de protection de l'enfance. L'acteur de 52 ans, qui formait avec Angelina Jolie le couple le plus adulé d'Hollywood, "ne fera l'objet d'aucun chef d'accusation à ce sujet", ajoute le FBI. Cette annonce est la seconde victoire pour Pitt qui a déjà été blanchi par les services de protection de l'enfance.

Accord à l'amiable. Jolie, 41 ans, a demandé le divorce en septembre, citant des différends irréconciliables. Elle cherche à obtenir la garde totale de leurs six enfants tandis que Pitt veut la garde partagée. Selon un accord amiable obtenu avec la médiation des services sociaux, l'actrice, productrice et réalisatrice a pour l'instant la garde complète des enfants. Brad Pitt dispose d'un droit de visites supervisées par un psychothérapeute.