Municipales : l’alliance droite-FN n’a pas fait recette

  • A
  • A
Municipales : l’alliance droite-FN n’a pas fait recette
@ MaxPPP
Partagez sur :

ON FAIT LE BILAN - A Villeneuve-Saint-Georges et L’Hôpital, les listes d’union droite-extrême droite ont été battues.

>>> Retrouvez tous les résultats des élections via notre moteur de recherche en cliquant ici

Pour la droite, s’allier au Front national n’est pas forcément un bon calcul politique. Les résultats du second tour des municipales, dimanche soir, l’ont montré de manière criante. Dans les deux cas où une liste de droite et une liste du FN ont fusionné, la défaite était au bout pour la nouvelle alliance.

Villeneuve-Saint-Georges, à 30 voix d’écart. Cela a toutefois bien failli passer à Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne. Dans cette commune de près de 33.000 habitants, les deux finalistes de l’élection n’ont en effet été départagés que par 30 voix d’écart (50,2% contre 49,8). Et c’est la maire sortante, Sylvie Altman, battant pavillon PCF, qui s’est imposée. "Villeneuve à gauche l'emporte de peu mais Villeneuve à gauche l'emporte", s’est-elle félicitée lors de la proclamation des résultats, fustigeant "l'alliance contre nature" de son opposant. Une analyse partagée par nombre d’habitants de la ville, qui se sont mobilisés en masse pour faire barrage à la coalition droite-FN. De 49,17% au premier tour, la participation a bondi à 59,90% dimanche. Et le score cumulé de la droite et du FN est passé de 57,8% à 49,8%. Une chute spectaculaire.

A L’Hôpital, sanction dans les urnes. A L’Hôpital non plus, les électeurs n’ont pas apprécié l’alliance qui leur était proposée. Dans cette commune de Moselle de 5.500 habitants, c’est le candidat divers gauche qui s’est imposé, devant la liste d’union de la droite et de l’extrême droite menée par le frontiste Jean-Claude Dreistadt, secondée par le divers droite Jean-Marcel Labach. Au premier tour, les deux hommes avaient recueilli au total plus de 42% des voix. Dimanche, leur liste commune n’a recueilli que 32,18% des suffrages. Le message des électeurs de droite est assez clair.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

INFOGRAPHIE - Municipales : ce qu'il faut retenir du scrutin en une image

INFOGRAPHIE - Municipales : le résultat historique du FN en une image

INFOGRAPHIE - Municipales : Lourdes, la ville où on a le moins voté