Sur M6, on fait place "aux nouveaux visages"

  • A
  • A
Partagez sur :

Frédéric de Vincelles, directeur général des programmes de M6, présente la stratégie de la chaîne et les nouveautés de la rentrée 2016.

De nouveaux visages, de nouveaux programmes mais aussi la poursuite d'émissions à succès, Frédéric de Vincelles, directeur des programmes, détaille toutes les nouveautés de la rentrée sur M6.

"On met à l'antenne des personnalités fortes". "Non, le métier d'animateur n'a pas disparu sur M6", s'est défendu le directeur des programmes. "On aime les personnalités fortes et saillantes", a expliqué Frédéric de Vincelles, faisant référence au nouveau présentateur de Capital, Bastien Cadéhac, Ophélie Meunier sur Zone Interdite ou Philippe Etchebest pour Top Chef. Mettre à l'antenne des personnes pas forcément issues du monde de la télévision, de l'animation ou du journalisme explique probablement le choix de David Ginola à la présentation de La France a un incroyable talent. "David est le meilleur choix", explique Frédéric de Vincelles. "Il a une personnalité et une énergie débordantes ainsi qu'une empathie naturelle", complète le directeur des programmes qui promet : "Vous allez le découvrir comme vous ne l'avez jamais vu".

Karine Le Marchand dans une nouvelle émission politique. "Elle a un vrai talent pour confesser les gens", se félicite Frédéric de Vincelles. "Cette émission ne fera pas le jeu des politiques et ne sera pas bienveillante : on n'analyse pas les programmes, mais on s'attarde sur les personnalités", précise t-il. Un premier épisode avec Nicolas Sarkozy serait d'ores et déjà prêt à être diffusé. L'émission À l'état sauvage devrait également se poursuivre et Frédéric de Vincelles y annonce même la participation prochaine de l'ancienne nageuse Laure Manaudou qui "partira en tournage à la fin du mois".

Lancer des programmes, quitte à se planter. "On fait de la recherche, c'est notre boulot", explique le patron des programmes. "On connait aussi des déceptions, ça arrive", complète t-il. Il évoque La rue des allocs, diffusée au mois d'août, accusée de faire de la misère sociale un show télévisé : "La polémique a dépassé le cadre du programme qu'on assume par ailleurs. Le vrai scandale, c'est pas l'émission, c'est la misère en France", se défend Frédéric de Vincelles. Les deux derniers épisodes de l'émission sont toutefois programmés pour fin septembre. 

"Le foot, ça donne envie". Pas possible de savoir si M6 se portera candidate ou non pour diffuser les matches de l'équipe de France de football, mais avec le carton d'audience obtenu en juin avec l'Euro (20,8 millions de téléspectateurs), le patron des programmes l'avoue : "Le foot, ça donne envie".