Soizic Corne : Ruquier s’excuse... et règle ses comptes

  • A
  • A
Soizic Corne : Ruquier s’excuse... et règle ses comptes
@ France 2
Partagez sur :

TÉLÉ - Samedi, Laurent Ruquier a présenté ses regrets et ceux de son équipe après l’incident concernant l’animatrice Soizic Corne. Il en a profité pour remettre quelques pendules à l’heure…

Ces excuses étaient attendues. Samedi dernier, dans On n’est pas couchésur France 2, Laurent Ruquier, Aymeric Caron et Patrick Sabatier ont ironisé sur la mort de Soizic Corne, ex-animatrice des Visteurs du mercredi (TF1). Souci : non seulement Soizic Corne est bien vivante, mais elle serait, selon son entourage, gravement malade.

France 2 avait annoncé des excuses pour l’émission du 8 novembre : elles ont été formulées par l’animateur Laurent Ruquier lui-même. (Extrait à partir de la 17ème minute)



“Je regrette encore aujourd’hui” C’est dans le “Flop ten”, sa revue des dix personnalités les moins en grâce de la semaine, que Laurent Ruquier a présenté ses regrets. Les siens, mais aussi ceux son équipe. “J’ai eu des fous rires imbéciles et idiots que je regrette encore aujourd’hui, et Catherine Barma [productrice d'On n'est pas couché, NDLR.] n’a pas coupé la séquence au montage.” Et de poursuivre : “En aucun cas il ne s’agissait d’une attaque personnelle, le flou de la situation a provoqué ces fous rires. Nous ne voulions blesser ni elle ou sa famille.”

Une mise au point.Laurent Ruquier aurait pu s’arrêter là. Il a choisi de conclure cette séquence, d’une durée d’une minute trente, par une mise au point au sujet de personnes dont il ne cite pas les noms. “Dans tous les cas, croyez bien que nos excuses sont sûrement plus sincères que certains qui se sont emparés de cette séquence pour attaquer l’émission et ont même parfois rediffusé les images à plusieurs reprises alors qu’ils nous reprochaient de ne pas les avoir coupées” a lancé Ruquier, avant de rejoindre ses invités.

À LIRE AUSSI : "Soizic Corne, sa famille scandalisée par On n'est pas couché"

La séquence concernant Soizic Corne avait été diffusée sur France 2 le 1er novembre, dans une émission pourtant enregistrée plusieurs jours plus tôt et qui aurait pu être amputée de ces passages. La famille de Soizic Corne avait exprimé son indignation dans la presse, ne rejetant pas un possible dépôt de plainte.