Rodolphe Belmer : "Il n'y a pas de concurrence entre les festivals de séries"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Sur Europe 1, le président du festival Séries Mania de Lille, également membre du conseil d’administration de Netflix, évoque l'événement qui se tiendra du 27 avril au 5 mai dans la ville du nord de la France.

INTERVIEW

Lille s'apprête à se mettre à l'heure internationale des séries. Du 27 avril au 5 mai se tient le festival Séries Mania, qui existe depuis 2009 mais aura lieu cette année à Lille, depuis l'appel d'offres du gouvernement pour créer un grand festival international de France dédié aux séries. Son président, Rodolphe Belmer, était dans Village Médias pour évoquer l'événement.

La double promesse de Séries Mania. "La promesse de Séries Mania, c'est d'avoir un festival exigeant éditorialement et en même temps de créer un événement populaire avec des salles ouvertes gratuitement", explique Rodolphe Belmer, ancien directeur général du Groupe Canal+. "L'idée est d'aller présenter des grandes séries qui ont été sélectionnées car elles ont des qualités narratives très fortes", indique-t-il.

"Penser l'audiovisuel européen des prochaines années". Outre la programmation internationale et française, l'autre moment fort du festival aura lieu le 3 mai prochain, avec les "Lille Transatlantic Dialogues". "Un forum de discussion entre les grands décideurs mondiaux de l'audiovisuel, où l'idée est de penser l'audiovisuel européen des prochaines années", présente Rodolphe Belmer. La présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, ou encore Reed Hastings, le président de Netflix, seront notamment présents.

"Il n'y a jamais assez de culture". Interrogé au sujet du festival Cannes Séries, qui a eu lieu en avril dernier, Rodolphe Belmer a assuré qu'il "vivait bien" la présence d'un autre événement se revendiquant d'une portée internationale. "Je ne pense pas qu'il faille opposer les festivals les uns aux autres : il n'y a pas de concurrence entre les festivals", affirme le président de Séries Mania. "Ce n'est pas une activité économique, c'est une activité de promotion de la culture et il n'y a jamais assez de culture."