News Corp : James Murdoch jette l'éponge

  • A
  • A
News Corp : James Murdoch jette l'éponge
@ Reuters
Partagez sur :

Après le scandale News of the world, le fils du magnat des médias a démissionné de BSkyB.

Il ne succèdera finalement pas à son père. James Murdoch, le fils du magnat des médias Rupert Murdoch, a annoncé mardi officiellement sa démission de la présidence du bouquet satellitaire BSkyB.  Les scandales à répétition ont finalement eu raison de l'homme d'affaires de 39 ans, président de BskyB depuis 2007, après en avoir été le directeur-général pendant quatre ans.

"Alors que l'attention continue de se focaliser sur des événements passés à News International, je suis déterminé à ce que les intérêts de BSkyB ne soient pas minés par des événements extérieurs à la compagnie", a affirmé James Murdoch, cité dans un communiqué signé du conseil d'administration.

Deux démissions, coup sur coup

Cette décision, attendue depuis des mois, fait suite au scandale des écoutes téléphoniques touchant News International, la branche britannique du groupe News Corp. James Murdoch est accusé par d'anciens subordonnés d'avoir connu ces pratiques, mais d'avoir fermé les yeux, ce qu'il ne cesse de démentir. Fin février, il avait déjà démissionné de la direction de News International, qui chapeaute les journaux britanniques du groupe Murdoch.

Face aux critiques, il quitte la direction de News International :

800 victimes d'écoutes

Le tabloïd de News Corp, News of the World, est soupçonné d'avoir fait écouter environ 800 personnes dans les années 2000. Personnalités, victimes de crimes et leurs proches... tous ceux qui faisaient l'actualité pouvaient être espionnés pour faire marcher la machine à scoops. Ainsi, en 2002, l'hebdomadaire dominical n'aurait pas hésité à pirater la messagerie téléphonique d'une adolescente retrouvée assassinée, Milly Dowler, selon les révélations du journal britannique The Guardian. Mais le répondeur est plein et n'accepte plus de nouveaux messages. Le détective privé, engagé par News of the World pour retrouver la jeune fille de 13 ans alors portée disparue, décide alors d'effacer les messages les plus anciens pour faire de la place. Cette manipulation a non seulement fait croire à la famille que Milly Dowler était toujours en vie mais elle a aussi fortement nuit à l'enquête policière. En juillet 2011, le plus gros tirage de la presse britannique a finalement cessé de paraître.

"Les pratiques ont mis à mal la confiance des lecteurs" :

En novembre, il était parvenu à sauver sa place à la direction du bouquet satellitaire britannique, malgré la rébellion d'une forte minorité d'actionnaires. L'héritier de l'empire Murdoch ne renonce néanmoins pas à toutes ses responsabilités, au moins sur le papier. James Murdoch reste membre du conseil d'administration mais sans fonction exécutive.