Le Monde retire une interview de Fleur Pellerin de son site internet

  • A
  • A
Le Monde retire une interview de Fleur Pellerin de son site internet
Fleur Pellerin, Ministre de la Culture et de la Communication@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

MEDIA - L'interview de Fleur Pellerin publiée mardi à 11 heures sur le site du journal Le Monde a été retirée pour vérification.

Le Monde a retiré mardi une interview de la ministre de la Culture Fleur Pellerin parue sur le site du quotidien, en raison d'une citation mal interprétée, selon la ministre. L'article, intitulé "Christiane (Taubira) cite René Char, moi je sais gagner mes arbitrages", a été publié mardi à 11 heures et retiré une heure après, le site indiquant que l'article avait été "publié par erreur".

Une phrase jamais prononcée. "Phrase de titre jamais prononcée. Article retiré par @lemondefr. Dont acte", a écrit la ministre de la Culture sur son compte Twitter. "Christiane (Taubira) cite Édouard Glissant ou René Char. Ma force à moi, c'est que je connais bien l'administration. Je sais gagner mes arbitrages" pouvait-on lire sur le cite du quotidien du soir.

Nouvelle publication à 16h00. "Nous avons publié intempestivement, sans discussion éditoriale, quelque chose dont nous devions discuter pour demain (mercredi), et nous devions notamment parler de sa forme", a expliqué le directeur du Monde, Jérôme Fenoglio. L'entretien "a été retranscrit sous forme de questions-réponses, mais cela n'avait pas été calé comme ça à l'origine", a-t-il précisé. "Nous avions demandé un portrait de Fleur Pellerin à notre journaliste, qui a rencontré la ministre pendant deux heures la semaine dernière", a-t-il dit. Le journaliste "va le transformer dans la forme qui était prévue, même si ce ne sera pas tout à fait le portrait demandé au départ", et l'article devrait sortir mardi vers 16H00, "en reprenant les citations de la ministre", selon le directeur du quotidien.

Dans cette interview la ministre de la Culture et de la Communication était également interrogée sur son avenir en dehors du gouvernement. Fleur Pellerin répondait qu'elle ne voyait pas "où va le Parti socialiste, où vont les Républicains... Je vois bien, en revanche, où va le Front National (...) On vit un moment révélateur de ce qu'on est idéologiquement", expliquait-elle.