"Le Média" : départs de Noël Mamère et d'Aude Rossigneux, Gérard Miller contre-attaque

  • A
  • A
"Le Média" : départs de Noël Mamère et d'Aude Rossigneux, Gérard Miller contre-attaque
@ AFP
Partagez sur :

Le co-fondateur de la chaîne de télévision, fondée par des proches de Jean-Luc Mélenchon, évoque le départ d'Aude Rossigneux et annonce une émission où il sera question des comptes de campagne du leader de La France Insoumise.

Après les déclarations de l'ancienne rédactrice en chef du Média, Aude Rossigneux, samedi, et le départ de Noël Mamère lundi après-midi, Gérard Miller riposte. Le co-fondateur de la chaîne, joint par Europe 1, revient sur les derniers sujets qui ont fait polémique concernant Le Média, fondé par des proches de Jean-Luc Mélenchon.

Une émission sur "les comptes de campagne" prévue. Pour ce qui est du cas d’Aude Rossigneux, Gerard Miller conteste le terme de "licenciement". Il parle simplement d'"une période d’essai qui n’a pas donné satisfaction". Pour ce qui est de l’affaire des comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon, non seulement Gérard Miller n’élude pas la question, mais il prépare une émission pour la semaine prochaine, dans le cadre de son émission Les sujets qui fâchent. Un numéro qui aura pour thème : les comptes de campagne. Parmi les invités, Gerard Miller nous en a confiés deux, et pas n’importe lesquels : les deux journalistes de Radio France qui ont sorti l’affaire.

Semaine agitée pour Le Média. Cette intervention de Gerard Miller arrive après une semaine compliquée pour Le Média. Jeudi dernier, la cellule enquête de Radio France a fait des révélations sur le financement de la campagne de Jean-Luc Mélenchon. Le même soir, la chaîne n'a fait aucune allusion à cette enquête dans son journal.

Samedi, c'est la rédactrice en chef du Média, Aude Rossigneux qui a allumé une autre mèche. Elle a révélé avoir été licenciée et dénonce "un traitement d'une violence et d'une brutalité qui me laisse dans un état de sidération". Selon nos informations, le départ d’Aude Rossigneux n’est pas lié au traitement de l'enquête sur le financement de la campagne. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. 

Lundi matin, Le Média a envoyé un mail à tous ses "socios", c’est-à-dire les 16 à 17.000 soutiens effectifs de la chaîne, dans lequel ils déplorent avoir été "instrumentalisés dans un règlement de comptes dont la finalité est d’habiller un départ", fin de citation.

Lundi après-midi, autre coup de tonnerre. Une figure du Média, Noël Mamère a décidé de quitter le navire. Dans un communiqué, l’ancien député écolo écrit : "Je suis très perturbé par la situation faite à Aude Rossigneux. J’ajoute à cela le traitement, vendredi, du conflit en Syrie. On ne peut pas dresser un parallèle entre Bachar Al-Assad et l’opposition. J'ai accepté de collaborer au Média en homme libre et je le quitte en homme libre."