Karine Le Marchand "revendique son humour en dessous de la ceinture"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Critiquée pour les blagues graveleuses présentes dans sa dernière émission "Ambition intime" avec Franck Dubosc, Karine Le Marchand répond "aux intellos".

INTERVIEW

Elle persiste et signe. Oui, Karine Le Marchand aime l'humour gras, voire grivois, et balaie les critiques d'un revers de la main. Invitée de Village Médias mardi matin, l'animatrice phare de M6 a répondu à un article du Parisien, accusant la nouvelle mouture de l'émission Ambition intime de se vautrer dans les "blagues" sexistes. 

Des blagues graveleuses. Franck Dubosc est le personnage central de cette première émission, diffusée mardi soir à 21 heures. Avec ses amis, notamment Philippe Lellouche, le comédien ose tout, dès lors qu'il y a matière à sexualiser. Dans une séquence où l'équipée fait du paddle, l'animatrice, à quatre pattes sur sa planche, reçoit cette remarque du présentateur de Top Gear : "Reste comme ça, c'est comme ça que ma bonne a eu un enfant". Bien qu'elle soit la cible récurrente de plusieurs de ces blagues "en dessous de la ceinture", Karine Le Marchand défend cet humour, qu'elle partage. "Je revendique mon humour en dessous de la ceinture", assure-t-elle.

"L'humour français est au-dessous de la ceinture". "Franck Dubosc + moi, c'était sûr, ça n'allait pas être un truc d'intellos. On l'assume complètement. Justement, dans cette période un peu compliquée (où les femmes dénoncent les remarques sexistes dont elles font trop souvent l'objet, ndlr), il faut absolument tenir la barre haute, parce que sinon on arrête tout. Oui, l'humour français est au-dessous de la ceinture. Et s'il y a quelques intellectuels à qui ça ne plaît pas, tant pis pour eux, qu'ils changent de chaîne, qu’ils aillent sur Arte", rétorque l'animatrice. Voilà qui est dit.