franceinfo : préavis de grève à la radio pour obliger la direction à "dévoiler son projet"

  • A
  • A
franceinfo : préavis de grève à la radio pour obliger la direction à "dévoiler son projet"
La rédaction est appelée à se mettre en grève à partir du 15 décembre.@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

Trois syndicats de franceinfo lancent un appel à la grève à partir du 15 décembre après les annonces de la direction de supprimer certains rappels de titres.

Un préavis de grève a été déposé jeudi par trois syndicats de la radio franceinfo qui demandent notamment plus de transparence sur le projet de la chaîne d'info publique, trois mois après son lancement sur le canal 27 de la TNT, ont annoncé vendredi ces syndicats. Le SNJ et le SNJ-CGT appellent les journalistes de la radio à cesser le travail jeudi 15 décembre pour exiger "le maintien de programmes radio dignes de ce nom et pour que la direction dévoile enfin le projet qu'elle tente de mettre en place à coups d'essais expérimentaux", expliquent-ils dans un communiqué. 

Une refonte des JT ? La direction de France Télévisions, qui pilote cette offre d'info avec Radio France, l'INA et France 24, avait évoqué une première refonte de l'offre d'info publique pour le mois de décembre, alors que la radio et le site Internet progressent en audience, mais que la télévision peine à décoller. Dans un courrier transmis jeudi à la rédaction, le directeur de la station Laurent Guimier se félicite des premiers mois d'existence de l'offre d'info publique, tout en reconnaissant que "beaucoup de chemin reste à parcourir". Laurent Guimier annonce que franceinfo a pour projet de supprimer des débuts de matinée et de soirée les rappels de titres qui rythment l'antenne toutes les 10 minutes et pour lesquels des journalistes ont été spécialement recrutés. Il évoque également la création possible d'un nouveau JT toutes les heures à la demi-heure, produit par la radio.

Une rémunération supplémentaire pour les journalistes. Les journalistes se sont inquiétés de ces annonces et ont voté en faveur d'une grève jeudi après-midi lors d'une assemblée générale. L'antenne radio "réunit chaque jour plus de 4 millions d'auditeurs, ce sont eux sa priorité. Elle ne saurait continuer à se plier aux desiderata de la télé", critiquent le SNJ et le SNJ-CGT. Les syndicats souhaitent négocier d'urgence d'ici jeudi avec la direction. Outre des précisions sur le projet, les syndicats réclament une rémunération supplémentaire pour les journalistes de radio qui participent à cette chaîne de télévision, sous la forme d'un droit à l'image, demande à laquelle la direction de Radio France n'a pas répondu pour l'instant.