Crise de diffusion de TF1 : les opérateurs ne lâchent rien

  • A
  • A
Partagez sur :

Après Canal+, Free et Orange agitent la menace d'une coupure de diffusions des chaînes du groupe TF1. En tout, 18 millions de téléspectateurs pourraient être impactés. 

Les dirigeants de TF1 sont attendus mercredi matin au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). Le gendarme du secteur veut jouer les médiateurs dans le conflit qui oppose TF1 aux opérateurs. Depuis presque une semaine, Canal+ ne diffuse déjà plus les chaînes du groupe TF1, ce dernier demandant le paiement de droits de diffusion. Orange et Free menacent de couper eux aussi le signal des chaînes du groupe TF1 sur leurs box. Et ce sont 18 millions de téléspectateurs au total qui pourraient faire les frais de ce bras de fer. 

Bras de fer. D'un camp comme dans l'autre, chacun tient ses positions. "Nous inventons un nouveau modèle, et ça n'est jamais simple", indique le patron de TF1 mercredi matin dans les pages du Parisien. Si les opérateurs ont autant d'abonnés, c'est grâce aux chaînes de TF1 et cela a donc un prix, y explique-t-il en substance. Du côté de l'Arcep, le gendarme des télécoms, Sébastien Soriano appelait mercredi matin, sur Europe 1, à la fin de la crise et de cette "prise en otage des téléspectateurs". Le président de l'Arcep demandait en outre à TF1 de faire preuve de bon sens : "A partir du moment où une chaîne est gratuite, elle devrait l'être pour tous les Français", indiquait-il.

La menace des Enfoirés. Du côté des opérateurs, le refrain est identique. Pour eux, il n'est pas question de payer. Ou du moins, pas de payer autant que les quasi 20 millions demandés par TF1. Et Free n'hésite pas à faire pression. L'opérateur menace clairement de couper la diffusion de la première chaîne. D'aucuns laissent même entendre que cette sentence pourrait être mise à exécution dès vendredi, date à laquelle sont programmés Les Enfoirés. Ce serait un coup dur pour la chaîne puisque cette soirée en lien avec les Restos du cœur lui assure chaque année une très grosse audience.