Charlie Hebdo : une émouvante embrassade entre Madonna et Luz

  • A
  • A
Charlie Hebdo : une émouvante embrassade entre Madonna et Luz
@ AFP
Partagez sur :

VIDÉO - La star américaine a rencontre le dessinateur de Charlie Hebdo sur le plateau du Grand journal de Canal + lundi soir.

Une rencontre symbolique. Deux mois après l'attentat de Paris qui a décimé la rédaction de Charlie Hebdo, Madonna, l'une des premières à avoir soutenu le journal avec un "Je suis Charlie" diffusé sur les réseaux sociaux, a rencontré Luz, dessinateur de l'hebdomadaire satirique et survivant de l'attaque des frères Kouachi. 

La rencontre a eu lieu lundi soir sur le plateau du Grand journal de Canal +. En arrivant sur le plateau pour être interviewé, Luz a rencontré Madonna, en tournée en France pour la sortie de son nouvel album, Rebel Heart, disponible le 6 mars. S'en est suivi une longue accolade sous les applaudissements du public. Puis ils se sont assis, Madonna a essuyé une larme, ils se sont pris la main, et ont échangé un "Nice to meet you" scellant cette rencontre symbolique.

"Tout cela me terrifie". Invitée exceptionnelle d'Europe 1 vendredi 27 février, la star américaine avait fait part de son inquiétude sur le climat qui règne en France, n'hésitant pas à faire le parallèle avec "l'Allemagne nazie". "Tous ces gens, toute cette intolérance, grandissante, c’est effrayant, et cela ne concerne pas que la France, c’est vrai pour l’Europe toute entière, mais particulièrement en France ! L’antisémitisme, cette vieille rengaine aryenne, cette façon d’être, de penser, d’agir dans un climat de peur extrême… Tout cela me terrifie", a-t-elle commenté. 



Madonna se dit "terrifiée" par le climat qui...par Europe1fr

Luz, lui, est l'un des journalistes qui a survécu à l'attentat des frères Kouachi, le 7 janvier, dans les locaux de l'hebdomadaire satirique situés dans le 11e arrondissement de Paris. Il avait été l'auteur de la Une du premier Charlie Hebdo post-attentats paru mercredi 14 janvier dans lequel il avait représenté le prophète Mahomet, larme à l'oeil, avec une pancarte "Je suis Charlie". Face à la forte demande, ce numéro symbolique avait été imprimé à 8 millions d'exemplaires.

>> LIRE AUSSI - Vaille que vaille, Charlie Hebdo reprend le boulot

>> LIRE AUSSI - Charlie Hebdo, l'effroyable attentat

>> LIRE AUSSI - Quand Charlie Hebdo se retrouve à Libération