Cambadélis : "Nous n'étions pas aimables"

  • A
  • A
L'interview d'actualité est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Proche de Dominique Strauss-Kahn, le député de Paris Jean-Christophe Cambadelis est cinglant envers le Parti socialiste après les élections européennes : "Une partie de notre électorat a estimé que nous n'étions pas aimable". Avant d'en appeler à l'unité : "Nicolas Sarkozy est fort de notre division".