LA QUESTION DU JOUR - Le numéro deux du Vatican, Pietro Parolin, a jeté un pavé dans la mare en évoquant cette question.

C'est le nouveau numéro deux du Vatican qui le dit. Pietro Parolin, actuellement nonce apostolique au Venezuela, estime dans un entretien avec le journal local El Universal que le célibat des prêtres "n'est pas un dogme" et constitue un précepte dont il est possible de "discuter". Le célibat "n'est pas un dogme et on peut en discuter car c'est une tradition ecclésiastique", a déclaré Mgr Parolin dans cette interview publiée dimanche, admettant que ce débat était "un défi" pour le pape François, qui l'a désigné le 31 août secrétaire d'Etat du Vatican.

"Si vous lisez bien cette interview, il n'y a pas de mise en cause et il n'y pas d'annonce de réforme", a toutefois tempéré monseigneur Podvin, porte-parole des évêques de France, au micro d'Europe 1. Selon lui, "il ne faut pas faire de cette interview un évènement qui n'en est pas un" ajoute-t-il. "Cela ne veut pas dire du tout que l'église catholique ne réfléchit pas au célibat", précise Monseigneur Podvin, "mais elle n'en change pas comme ça les lignes fondamentales. Donc moi je dis que le célibat des prêtres catholiques a encore de beaux jours devant lui".