Une TV britannique dit avoir récupéré les noms de 22.000 membres de Daech

  • A
  • A
Une TV britannique dit avoir récupéré les noms de 22.000 membres de Daech
Ces formulaires donnent, en plus de l'identité, de nombreuses informations sur l'origine des djihadistes.@ capture d'écran
Partagez sur :

Sky News a annoncé mercredi avoir mis la main sur 22.000 formulaires remplis par les djihadistes de l'organisation Etat islamique.

La chaîne d'information britannique Sky News a affirmé mercredi avoir mis la main sur des documents contenant les noms de 22.000 membres de l'organisation Etat islamique (EI), une fuite potentiellement dévastatrice pour le groupe djihadiste, selon des experts.

Des formulaires. C'est un ex-membre de l'EI, désabusé, qui a remis à la chaîne britannique une clé USB contenant les fichiers, volés au chef de la police interne de l'organisation djihadiste, selon Sky News. Les documents en question, qui contiennent les noms, adresses ou encore numéros de téléphone des recrues, sont des formulaires remplis par des ressortissants de 55 pays ayant rejoint l'EI, a ajouté Sky News. Groupe sanguin, nom de jeune fille de leur mère ou encore "niveau de compréhension de la charia", la loi islamique... Les recrues de Daech doivent répondre en tout à 23 questions, selon des reproductions de formulaires diffusées par Sky News.

Les autorités informées. Certains contiendraient des informations sur des djihadistes jusqu'à présent non identifiés qui se trouvent en Europe occidentale, aux Etats-Unis, au Canada, au Maghreb et au Moyen-Orient, selon la chaîne. "Sky News a informé les autorités de cette prise", a indiqué la chaîne sur son site.

"Ressource inestimable". De précédentes fuites de documents avaient déjà trahi la tendance bureaucratique prononcée de l'EI. Mais si celle-ci est confirmée, elle constituerait par son ampleur la fuite la plus importante. Sur Twitter, Richard Barrett, ancien patron du contre-terrorisme au sein du renseignement extérieur britannique, a qualifié le butin de "ressource inestimable pour les analystes".