Un soldat nord-coréen passe au Sud en traversant la frontière à pied

  • A
  • A
Un soldat nord-coréen passe au Sud en traversant la frontière à pied
La plupart des Nord-Coréens fuyant leur pays préfèrent passer par la frontière chinoise. Image d'illustration.@ KIM HONG-JI / POOL / AFP
Partagez sur :

Ce soldat a réussi à passer cette frontière en traversant une zone fortement minée, un fait rare. 

Un militaire nord-coréen a fait défection jeudi en franchissant à pied la zone démilitarisée (DMZ), un des secteurs pourtant les plus fortifiés au monde, qui marque la frontière avec la Corée du Sud, a annoncé l'état major interarmées sud-coréen (JCS).

Arrêté et interrogé. L'homme a traversé cette zone fortement minée dans sa partie centre-est vers 3h du matin (heure française), selon la JCS. Aucun coup de feu n'a été tiré. "Il a été arrêté et est l'objet d'un interrogatoire", a précisé l'état-major.

Un événement rare. Il est extrêmement rare que des militaires se risquent à traverser la DMZ, dernière frontière de la Guerre froide, qui est gardée par des dizaines de milliers de soldats de part et d'autre. La dernière défection connue de ce type remonte à juin 2015, quand un jeune soldat nord-coréen s'était rendu aux troupes sud-coréennes à Hwacheon, au nord-est de Séoul.

Les civils fuient par la Chine. La frontière longue de 248 kilomètres, qui sépare en deux la péninsule coréenne, a été fixée à la fin de la guerre de Corée en 1953. Renforcée par des barbelés et des clôtures électriques, elle est matérialisée par une zone tampon de quatre kilomètres de large entre les deux pays, qui n'ont toujours pas signé de traité de paix. Des centaines de Nord-coréens fuient chaque année leur pays. La plupart le font en franchissant la frontière beaucoup plus poreuse avec la Chine, avant de gagner la Corée du Sud en transitant par l'Asie du Sud-Est.