Un petit garçon écrit à Obama pour adopter un enfant syrien

  • A
  • A
Un petit garçon écrit à Obama pour adopter un enfant syrien
Le jeune Alex, 6 ans, a suscité l'émotion et le respect des internautes et du président Obama.@ Capture d'écran Facebook
0 partage

À 6 ans, Alex a gagné le respect du président américain et de milliers d'autres après avoir offert d'adopter un petit garçon syrien dont la photo avait fait le tour du monde.

Tout part d’une photo. Celle d’Omran Daqneesh, 5 ans, triste symbole de la guerre en Syrie. L’image de ce petit garçon, assis seul dans une ambulance à Alep, couvert de sang et de poussière, a choqué le monde entier. Y compris Alex, un jeune enfant américain, à 9.000 kilomètres de là.

000_F68Y9

Lettre manuscrite. Du haut de ses 6 ans, le petit Alex a visiblement été ému par le sort d’Omran, au point de prendre la plume pour demander à Barack Obama en personne d’aller le chercher en Syrie et de le ramener chez lui. "Garez-vous sur le parking ou dans la rue, et on vous attendra avec des drapeaux, des fleurs et des ballons", prévient d'une ingénuité touchante le petit garçon, originaire de Scarsdale, dans l’État de New York.

Ma petite sœur Catherine collectera des papillons et des lucioles pour lui.
Alex, 6 ans

160922130515-boys-letter-to-obama-alex-omran-daqneesh-exlarge-169

"Cher Président Obama, vous vous souvenez du petit garçon qui a été récupéré dans une ambulance en Syrie ? Pouvez-vous aller le chercher s'il vous plaît ?

"Il sera notre frère". Dans sa lettre manuscrite au président américain, Alex propose ainsi d’adopter le jeune Syrien. "Il sera notre frère", dit-il. "Ma petite sœur Catherine collectera des papillons et des lucioles pour lui (…) et je lui prêterai mon vélo et lui apprendrai comment en faire", continue-t-il.

Imaginez à quoi le monde ressemblerait si nous étions tous comme Alex
Barack Obama, sur sa page Facebook

Obama lit sa lettre à l'ONU. Un message qui a directement touché le président Barack Obama, puisque ce dernier a décidé de lire la lettre à haute voix, mardi, lors du Sommet sur la crise des réfugiés à l’ONU, avant de poster sur sa page Facebook une vidéo du jeune Alex. "Je crois que vous comprendrez pourquoi j’ai partagé cette lettre avec le monde", écrit Obama. "Ce sont les paroles d'un garçon de 6 ans : un jeune enfant qui n'a pas appris à être cynique, suspicieux, ou à avoir peur des autres en raison de là d'où ils viennent, de quoi ils ont l’air ou de comment ils prient", continue le président des États-Unis, avant d'ajouter : "Imaginez à quoi le monde ressemblerait si nous étions tous comme Alex".

En quelques heures, le post Facebook avait déjà recueilli environ 230.000 "J’aime" et avait été partagé près de 167.000 fois. La majorité des commentaires vantaient alors la compassion manifestée par l'enfant. "Un enfant de six ans qui a plus d'humanité, d'amour et de compréhension que la plupart des adultes", louait ainsi un internaute. "Je l'ai entendue plus tôt aujourd'hui, lue par mon président. Mais j’ai quand même pleuré en la lisant à l’instant. Aucun de ces petits garçons ne sont des Skittles", réagissait un autre. Une allusion à Donald Trump Jr, le fils du candidat républicain à la présidentielle américaine, qui comparait lundi les réfugiés syriens à un bol de bonbons empoisonnés.