Un engin explosif tue le conducteur d'une voiture à Berlin, la piste de l'homicide privilégiée

  • A
  • A
Un engin explosif tue le conducteur d'une voiture à Berlin, la piste de l'homicide privilégiée
Une voiture a explosé mardi matin à Berlin.@ AFP
Partagez sur :

L'explosion est survenue mardi matin dans la capitale allemande, dans des circonstances encore inexpliquées, a indiqué la police.

Un engin explosif a tué le conducteur d'une voiture mardi matin à Berlin, en Allemagne, sans faire d'autre victime, dans des circonstances encore inexpliquées, a indiqué la police.

"Sur ou dans la voiture". La charge explosive se trouvait "sur ou dans la voiture", un break Volkswagen, a précisé le porte-parole de la police. La police de Berlin a twitté une photo du véhicule qui n'est pas déchiqueté mais n'a plus de vitres et semble enfoncé à l'avant et sur le toit à la suite d'un tonneau. Selon le Bild, l'explosion a eu lieu à la lisière entre deux quartiers : Charlottenburg et Wedding.



Un homicide? "L'identité de la victime reste à déterminer", a dit Michael Merkle, porte-parole de la police, à la chaîne de télévision N24, de même que la nature de l'explosif. "Nous partons du principe qu'il s'agit d'un homicide", a indiqué au quotidien Tagesspiegel un représentant du parquet de la capitale, Martin Steltner. L'enquête a été confiée à la brigade criminelle. La police allemande a par ailleurs précisé qu'elle ne pouvait lier l'incident à un "contexte terroriste". "Il n'y a pas d'élément prouvant qu'il y ait un contexte terroriste", a dit un porte-parole de la police berlinoise.

En plein trafic matinal. Les riverains appelés dans un premier temps à rester chez eux. L'incident est survenu vers 8h, en plein trafic matinal, sur une rue très empruntée du quartier bourgeois de Charlottenbourg, dans l'ouest de la ville, à proximité de l'opéra Deutsche Oper. Les enquêteurs ont bloqué la route et prié dans un premier temps les riverains de rester chez eux et de fermer leurs fenêtres, le temps de s'assurer de l'absence d'autres charges explosives dans la voiture. Vers 11h30, la police a annoncé que les démineurs avaient fini leurs vérifications. "La voiture ne présente plus aucun danger".