Syrie : les rebelles lâchent Homs

  • A
  • A
Syrie : les rebelles lâchent Homs
Des habitants de Homs après un attentat à la voiture piégée@ Reuters
Partagez sur :

Ils ont commencé à se retirer de la Vieille ville de Homs. Le régime syrien leur a promis la vie sauve.

L'INFO. C'est un des berceaux historiques de la révolution syrienne. Les rebelles ont annoncé mercredi le début de leur retrait de la Vieille ville de Homs, dans le centre de la Syrie.



Depuis plus de deux ans, ils étaient assiégés par les troupes gouvernementales. "Trois bus, avec un représentant de l'ONU à leur bord, ont quitté vers 10h avec 120 personnes à bord, des blessés, des civils et des combattants", a affirmé le négociateur rebelle Aboul Hareth. "Ils se dirigent vers Dar al-Kabira", un ville rebelle située à une vingtaine de km plus au nord, a-t-il ajouté. L'information a été confirmée par le gouverneur de la ville.

Un accord inédit. L'évacuation fait suite à un accord entre le régime et les rebelles, pour que rebelles et civils puissent quitter la ville sans risquer leur vie.

"Avec la sortie de ces hommes armés, l'opération de réconciliation va commencer pour que Homs soit une ville débarrassée des armes et des hommes armés. Nous travaillons pour que l'opération s'applique à tous les quartiers de Homs", a ajouté le gouverneur. Le quartier auquel il fait allusion est celui de Waer, où se trouvent des centaines de milliers de personnes, dont de nombreux déplacés.

Une vidéo, diffusée par les rebelles, montre des hommes, avec des sacs-à-dos, coiffés de casquette ou cagoulés, montant dans deux bus verts.

scalewidth_460

"ELECTION" - Deux "candidats" face à Bachar Al-Assad

TRISTE RECORD - La barre des 150.000 morts dépassée

ZOOM - Les enfants de la guerre, une génération perdue

ATTENTAT - Explosions meurtrières contre les Alaouites

GUERRE FRATRICIDE - Les combats entre rebelles ont fait 3.300 morts