Syrie : 22 rebelles blessés dans une attaque chimique du groupe État islamique

  • A
  • A
Syrie : 22 rebelles blessés dans une attaque chimique du groupe État islamique
Vingt-deux soldats ont été blessés dans une attaque chimique@ BULENT KILIC / AFP
Partagez sur :

Le groupe État islamique aurait utilisé une arme chimique contre des rebelles.

Vingt-deux rebelles pro-turcs ont été blessés lors d'une attaque chimique menée par le groupe État islamique dans le nord de la Syrie, où l'opposition soutenue par Ankara combat les djihadistes, a annoncé dimanche l'armée turque.

Vingt-deux rebelles blessés aux yeux. "Après une roquette lancée par Daech, 22 membres de l'opposition ont été atteints aux yeux et au corps par du gaz toxique", a annoncé l'état-major dans un communiqué cité par l'agence pro-gouvernementale Anadolu. Selon l'armée, l'attaque s'est produite dans la région du village de Khaliliya, à l'est d'Al-Rai.

Les rebelles blessés ont été acheminés en Turquie par des équipes de l'agence du gouvernement turc en charge des situations d'urgence (AFAD) et ont été admis à l'hôpital de la ville frontalière de Kilis, selon les médias turcs. Les secouristes turcs étaient revêtus de combinaisons spéciales et portaient des masques à gaz, selon des images de la télévision sur lesquelles ont pouvait voir certains des rebelles syriens transportés sur des brancards à l'hôpital.

Une attaque dans la zone frontalière turco-syrienne. Les rebelles syriens soutenus par des militaires turcs tentent de déloger les djihadistes du groupe État islamique de la zone frontalière avec la Turquie, dans le nord de la Syrie. Ils ont déjà pu reprendre les localités de Jarablous et Al-Rai et progressent vers Al-Bab. L'armée turque qui soutient activement l'opposition syrienne est intervenue en août dans le nord de la Syrie à la fois contre les djihadistes et contre les rebelles kurdes syriens.