Six employés de la Croix rouge tués en Afghanistan, l'EI soupçonné

  • A
  • A
Six employés de la Croix rouge tués en Afghanistan, l'EI soupçonné
Six employés de la Croix rouge ont été tués en Afghanistan (photo d'archives). @ AFP
Partagez sur :

"Nous sommes choqués et désespérés", a indiqué un porte-parole du Comité international de l'organisation, sans donner de précisions sur les circonstances de l'accident. 

Six employés de la Croix rouge ont été tués dans le nord de l'Afghanistan, et deux autres sont toujours portés disparus, a annoncé mercredi l'organisation internationale.

Dans la province de Jowzjan. Les employés ont été tués dans la province instable de Jowzjan (nord), a précisé le Comité international de la Croix rouge (CICR), sans préciser l'identité du groupe soupçonné de les avoir tués ni la nationalité des victimes. "Nous pouvons confirmer que six de nos collègues ont été tués et deux sont portés disparus dans la province de Jawzjan", a indiqué un porte-parole du CICR, ajoutant qu'un communiqué serait publié dans la soirée. "Nous sommes choqués et désespérés" a-t-il ajouté.

Acheminer de l'aide aux zones touchées par les avalanches. Ces employés faisaient partie d'un convoi qui acheminait des produits de première nécessité aux zones touchées par des avalanches, lorsqu'ils sont tombés dans une embuscade tendue par des djihadistes de l'EI, a déclaré Lotfullah Azizi, gouverneur de la province de Jowzjan.

Ces meurtres interviennent quelques semaines après la libération d'un employé espagnol du CICR, qui avait été enlevé le 19 décembre, pendant qu'il se déplaçait avec une équipe de l'organisation caritative entre Mazar-e-Sharif et la province voisine de Kunduz, fief taliban. Il avait été relâché mi-janvier, mais ni le CICR ni les responsables locaux n'ont précisé comment il avait été libéré ni qui est soupçonné d'être responsable de l'enlèvement.

"Dévasté par ces informations venues d'Afghanistan", a réagi sur Twitter le président du CICR Peter Maurer, présentant ses "profondes condoléances aux familles des morts - et de ceux qui sont toujours disparus".