Sinaï : Easyjet et Monarch annoncent des vols vendredi pour rapatrier les touristes

  • A
  • A
Sinaï : Easyjet et Monarch annoncent des vols vendredi pour rapatrier les touristes
@ Capture d'écran Google Maps
Partagez sur :

Deux compagnies aériennes ont annoncé jeudi des vols pour rapatrier les touristes depuis Charm el-Cheikh, en Egypte. 

Les compagnies aériennes EasyJet et Monarch ont annoncé jeudi prévoir respectivement dix et cinq vols pour vendredi depuis la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh afin de rapatrier une partie des touristes bloqués sur place depuis l'interruption des vols décidée par le gouvernement.

Une reprise des vols aussitôt que possible. Un porte-parole a indiqué que les autorités britanniques avaient travaillé toute la journée avec les compagnies aériennes et les autorités égyptiennes pour aboutir à une reprise des vols depuis ce site touristique vers le Royaume-Uni aussitôt que possible. Dans un communiqué, EasyJet a annoncé que "le gouvernement (avait autorisé) les compagnies aériennes britanniques à envoyer des avions à Charm el-Cheikh à partir de demain (vendredi) afin de rapatrier leurs clients".

Le détail des vols. Au total, deux vols réguliers à destination des aéroports londoniens de Luton et de Gatwick doivent opérer ainsi que six vols additionnels, deux à destination de Luton, deux de Gatwick, un de Londres Stansted et un de l'aéroport italien de Milan Malpensa. S'ajoutent à ces huit vols deux autres qui avaient été suspendus mercredi et desserviront les aéroports de Luton et Gatwick. Monarch, une autre compagnie aérienne britannique desservant la station balnéaire égyptienne a dit "espérer" opérer trois vols de rapatriement ainsi que deux vols prévus, selon un porte-parole.

Le gouvernement britannique a décidé mercredi de suspendre les vols au départ et à destination de Charm el-Cheikh après avoir reçu des renseignements selon lesquels un engin explosif pourrait être à l'origine du crash d'un avion russe dans le désert du Sinaï, samedi en Egypte, dans lequel 224 personnes sont mortes.