Réfugiés : les capacités d'accueil de l'UE "proches de leurs limites"

  • A
  • A
Réfugiés : les capacités d'accueil de l'UE "proches de leurs limites"
@ OLIVER KILLIG / DPA / AFP
Partagez sur :

Le président du Conseil européen Donald Tusk a tiré la sonnette d'alarme alors que les traversées de la Méditerranée se sont multipliées en raison d'une météo propice.

Le président du Conseil européen Donald Tusk a prévenu dimanche que les capacités d'accueil de réfugiés en Europe étaient "proches de leurs limites" et appelé la communauté internationale à intervenir. "Les capacités de l'Europe pour accueillir de nouvelles vagues de réfugiés, sans oublier les migrants clandestins, sont proches de leurs limites", a assuré Donald Tusk lors d'une conférence de presse conjointe avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, à l'occasion du sommet du G20 de Hangzhou, en Chine.

Des flux en légère hausse en Grèce . Les interceptions ou sauvetages de migrants en mer Ionienne ont repris depuis ce printemps, semblant témoigner de la réouverture de la route migratoire empruntée depuis des années par les migrants vers l'Italie au départ de la Grèce, voire directement d'autres pays de Méditerranée orientale. Parallèlement, l'accord conclu en mars entre l'UE et la Turquie a fait chuter les arrivées sur les îles grecques d'Egée orientale, proches des côtes turques, qui avaient explosé à plusieurs milliers par jours l'été 2015, quand l'Europe accueillait les populations fuyant misère et conflit, notamment les Syriens.

Les passages sont légèrement repartis à la hausse après le putsch raté en Turquie, sur fond de coup de froid dans les relations entre UE et Ankara. Plus de 12.000 réfugiés et migrants arrivés après l'accord UE-Turquie s'entassent sur les îles d'Egée orientale, en particulier Lesbos et Chios, qui ne comptent que 7.450 places. Pour faire face à cet afflux, les autorités grecques préparent des transferts vers le continent.

Record de sauvetages au large de la Libye. Sur l'autre principale voie d'accès à l'Union européenne, la situation s'est en revanche nettement dégradée ces derniers jours. Les garde-côtes italiens ont annoncé que 1.725 migrants avaient été secourus jeudi au large de la Libye, portant à plus de 14.000 le total depuis dimanche. Présents à bord de 14 canots pneumatiques et de deux petites barques, ils ont été recueillis par des navires de la marine italienne, de l'opération européenne contre les passeurs Sophia et de plusieurs ONG, ainsi que par deux navires marchands.

L'activité reste donc intense au large de la Libye, après une série de grosses journées depuis dimanche, dont un record lundi avec 6.500 personnes secourues. Selon les informations des garde-côtes, trois décès au total sont à déplorer, trois personnes retrouvées mortes mercredi sur un canot, ce qui représente un exploit pour les secours, tant les conditions des migrants sur ces embarcations surchargées sont précaires.