Référendum en Turquie : la campagne menée dans "des conditions inéquitables", selon les observateurs internationaux

  • A
  • A
Référendum en Turquie : la campagne menée dans "des conditions inéquitables", selon les observateurs internationaux
L'Autorité électorale a décidé à la dernière minute d'autoriser la comptabilisation de bulletins qui n'avaient pas été tamponnés par des scrutateurs.@ ILYAS AKENGIN / AFP
Partagez sur :

Des observateurs du Conseil de l'Europe dénoncent des manquements dans le déroulement du référendum qu'a remporté Recep Tayyip Erdogan en Turquie dimanche.

La campagne pour le référendum en Turquie sur le renforcement des pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan s'est déroulée dans "des conditions inéquitables", a estimé lundi une mission commune d'observateurs de l'OSCE (Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe) et du Conseil de l'Europe.

Un terrain "inégal". "Le référendum s'est déroulé sur un terrain inégal et les deux camps en campagne n'ont pas bénéficié des mêmes opportunités", a déclaré Cezar Florin Preda, de la mission d'observation.

Un "garde-fou" supprimé. "Des modifications tardives dans la procédure de comptage (des voix) ont supprimé un important garde-fou", a-t-il ajouté, faisant allusion à la décision des autorités d'accepter les bulletins non estampillés du sceau officiel. Les autorités s'étaient justifiées en assurant que ce n'était pas la première fois qu'une telle mesure était prise en Turquie.

Pas aux normes. Le référendum n'a donc pas été jugé aux normes édictées par le Conseil de l'Europe, selon un représentant de la mission d'observateurs de cette organisation européenne de défense des droits de l'homme. L'exécutif turc a rétorqué que "ces premières conclusions reflètent une approche biaisée et partiale".