Présidentielle US : ObamaCare, avortement... tout oppose Trump et Clinton sur la santé

  • A
  • A
Présidentielle US : ObamaCare, avortement... tout oppose Trump et Clinton sur la santé
Les droits des femmes et la santé font d'ailleurs partie des thèmes phares du programme d'Hillary Clinton.@ Europe 1/Mikaël Reichardt
Partagez sur :

Hillary Clinton a fait de la santé l'un de ses thèmes phares en garantissant un accès à tous quand Donald Trump veut torpiller la couverture sociale mise en place par Obama.

DEMANDEZ LE PROGRAMME

L'Obamacare, Donald Trump s'en carre. Le candidat républicain à la présidentielle américaine affirme dans son programme vouloir revenir sur le système de sécurité sociale mis en place par Barack Obama. Selon lui, aucun Américain ne devrait être obligé de payer pour une assurance, sauf s'il le souhaite. Et la Sécu d'Obama n'est pas le seul point d'achoppement entre le candidat républicain et Hillary Clinton, comme le montre cette infographie :

Le conservateur veut toutefois permettre aux Américains de déduire leurs frais d'assurance de leur déclaration de revenu. Aussi, il souhaite permettre l'importation de médicaments sur ordonnance afin de faire jouer la concurrence et ainsi faire baisser les prix.

Trump ambigu sur l'avortement. Concernant l'avortement, Trump se définit comme "pro-life avec des exceptions". En mars, il avait évoqué l'idée de "punir" les femmes ayant recours à l'avortement, avant de faire machine arrière.

Un congé maternité payé. Un revirement qui n'a pas convaincu Hillary Clinton qui défend avec vigueur le droit à l'avortement. Les droits des femmes et la santé font d'ailleurs partie des thèmes phares de son programme. La candidate démocrate soutient bec et ongle la réforme de la santé mise en place par Barack Obama. Pour les femmes, elle propose aussi de mettre en place un congé maternité payé de 12 semaines, quand son adversaire en offre six. Aujourd'hui seules 13 % des Américaines bénéficient d'un congé maternité payé par leur entreprise ou subventionné au niveau de leur État. Les autres jeunes mères peuvent partir en congé, mais ne touchent pas un Kopeck.

2 milliards pour Alzheimer. Autre mesure avancée par Hillary Clinton : une campagne nationale pour prévenir le suicide, un plan de 2 milliards de dollars, soit 1,78 milliards d'euros, dédiés à la recherche contre la maladie d'Alzheimer mais aussi des mesures pour aider les personnes autistes.

Nos infographies sur les propositions des candidats :

- Sur la famille et l'éducation
- Contre le terrorisme et pour la sécurité
- Sur l'immigration
- Pour l'économie
- En faveur de l’environnement
- Les programmes passés au crible