Ouragan Matthew : le bilan partiel s'élève à 27 morts, dont 23 en Haïti

  • A
  • A
Ouragan Matthew : le bilan partiel s'élève à 27 morts, dont 23 en Haïti
L'ouragan Matthew a provoqué de fortes inondations en Haïti@ HECTOR RETAMAL / AFP
Partagez sur :

Mercredi soir, les autorités haïtiennes recensaient au moins 23 morts après le passage de l'ouragan Matthew, quatre autres sont à déplorer en République dominicaine.

Au moins 23 personnes ont été tuées et trois sont portées disparues en Haïti après le passage du puissant ouragan Matthew dimanche et lundi, selon le bilan encore partiel fourni par les autorités mercredi soir. Une première estimation faisait état de 10 morts et quatre supplémentaires en République dominicaine.

Un bilan encore partiel. "Ces chiffres de 23 morts et 3 disparus ne comptabilisent pas encore les données pour le département de la Grande Anse", a précisé Edgar Célestin, le porte parole de la protection civile haïtienne. "Nous avons pu brièvement entrer en contact avec la ville de Jérémie [chef-lieu du département] mais nous n'avons pas encore de nouvelles des autres communes" s'est-il inquiété.

Une situation "catastrophique" pour les principales villes. Mercredi, le président provisoire Jocelerme Privert, accompagné de l'ambassadeur américain Peter Mulrean et de la directrice de la protection civile Alta Jean-Baptiste, a survolé, dans un avion de la garde-côte américaine, le grand sud d'Haïti pour évaluer les dégâts causés par l'ouragan Matthew. "La situation des principales villes survolées est catastrophique", a réagi Jocelerme Privert. "Jérémie, les Cayes, Port-Salut, Petite-Rivière de Nippes, Dame Marie, entre autres, nécessitent toutes des interventions sans délai", a-t-il estimé dans un communiqué de presse diffusé mercredi soir.

Entre retour du choléra et évacuations. Comme redouté par les autorités et les organisations humanitaires, les inondations causées par le passage de l'ouragan Matthew sur Haïti ont entraîné une résurgence du choléra : déjà huit nouveaux cas ont été recensés. Selon les données disponibles, plus de 21.000 personnes ont par ailleurs été évacuées dans les abris provisoires. "Nous mettons tout en oeuvre pour offrir une prise en charge de ces personnes. La priorité est l'eau potable et la nourriture" a indiqué Edgar Célestin.

D'importants dégâts matériels.Les rafales de vent et les pluies torrentielles ont inondé près de 2.000 maisons et endommagé 10 écoles, selon le dernier bilan partiel fourni par les autorités. Ce bilan risque encore de s'alourdir dans les prochaines heures à mesure que les équipes de la protection civile parviendront à rejoindre les communes avec lesquels tout contact est rompu depuis plus de 24h. Les premières observations ont révélé un nombre important de maisons sévèrement endommagées, des larges destructions de surfaces agricoles et de grandes inondations.

Les opérations d'urgence pour venir en aide aux populations sinistrées sont compliquées par l'effondrement d'un pont sur la route nationale partant de la capitale : la région du grand sud est encore coupée du reste du pays et il est difficile de trouver une voie de déviation en raison des nombreuses rivières qui ont débordé.