Newtown : un tueur "un peu différent" et "perturbé"

  • A
  • A
Newtown : un tueur "un peu différent" et "perturbé"
La première photo d'Adam Lanza a été diffusée par ABC News. Le cliché date de 2005, il avait alors 13 ans.@ CAPTURE ABC News
Partagez sur :

PORTRAIT - Le jeune homme avait lui-même été scolarisé dans l'établissement où il a fait feu.

Qui est Adam Lanza ? C'est ce que cherchent à savoir tous les médias américains quelques heures après la tuerie à l'école Sandy Hook de Newtown, dans le Connecticut. Pour l'heure, la police n'a pas encore publiquement confirmé que le jeune homme de 20 ans était le tueur, tout indique cependant qu'il est bien l'auteur du massacre qui a coûté la vie à 20 enfants et six adultes. Plusieurs témoignages donnent un éclairage sur sa personnalité.

Un jeune homme "légèrement autiste"

Outre Atlantique, plusieurs connaissances du tueur présumé font état d'un jeune homme ayant "des problèmes psychologiques" et un comportement "perturbé" voire "légèrement autiste" même si on ignore si un diagnostic avait été posé. Au micro d'Europe1, la mère d'un camarade d'Adam a décrit un garçon "très réservé, maigre et le visage pâle", "un gothique" d'après son fils, "souvent tout seul".

Adam n'était "de toute évidence pas bien", a confirmé un proche de la famille Lanza cité par ABC News. Sur la chaîne, des amis de la famille ont aussi décrit un jeune homme "troublé" et une mère "rigide". "Adam était un peu différent, comme opprimé", a confié une proche de la famille toujours sur ABC News.

Pressé  de réussir à l'école

Deux anciens camarades de classe d'Adam Lanza disent, eux, se souvenir d'un garçon timide et intelligent.

Au lycée de Newtown, il se distinguait des autres élèves par son style vestimentaire plus strict, avec souvent des chemises boutonnées jusqu'au col, raconte Tim Arnone, qui l'a connu à l'école Sandy Hook.

Ensemble, ils faisaient partie du club audiovisuel du lycée et passaient de longs moments à jouer aux jeux vidéo dans la salle de télévision de l'établissement. "C'était assurément le club le plus ringard de l'école. (...) On avait notre petit coin à nous dans la pièce", dit Tim Arnone, 20 ans.

Selon ce dernier, les parents d'Adam Lanza, en particulier sa mère, étaient extrêmement soucieux de la réussite scolaire de leur fils. "Elle le poussait vraiment fort à être plus intelligent et à travailler plus dur à l'école", se souvient-il.

Intelligent mais esseulé

Un autre ancien camarade de classe ayant requis l'anonymat décrit Adam Lanza comme quelqu'un d'intelligent mais sans beaucoup d'amis. Il dit avoir rencontré Adam Lanza lorsqu'ils ont intégré ensemble l'antenne locale des scouts. A l'époque, dit-il, Adam Lanza adorait ce qui venait du Japon, il collectionnait les cartes Pokemon et jouait sur sa console PlayStation à Dynasty Warriors, un jeu de combat avec armes à feu sorti dans les années 1990.

"C'était un garçon très calme", dit cet ancien camarade. "Je me souviens que j'étais son seul ami en primaire. Il a toujours été un enfant vraiment gentil, très poli.

Il s'exerçait au tir avec sa mère, collectionneuse d'armes

Nancy Lanza et son mari Peter Lanza ont divorcé en 2008, selon les documents officiels.  Selon Dan Holmes, un paysagiste de Newtown ayant installé la semaine dernière des décorations de Noël dans le jardin de Nancy Lanza, cette dernière était "très charmante" et collectionnait les armes à feu. "Elle disait qu'elle allait souvent s'exercer au tir avec ses enfants", dit Dan Holmes.

"Préméditation, réflexion et organisation" ?

"Ce qu'il faut souligner au sujet des individus comme Adam Lanza c'est qu'il ne s'est pas réveillé soudainement un matin en décidant d'être violent", a souligné un ancien profiler du FBI, Mary Ellen O'Toole. "Ce genre d'actes impliquent préméditation, réflexion et organisation."