Mexique : un policier limogé dans le cadre d'une enquête sur des violences contre les civils

  • A
  • A
Mexique : un policier limogé dans le cadre d'une enquête sur des violences contre les civils
L'homme dirigeait la police fédérale mexicaine. @ HECTOR GUERRERO / AFP
Partagez sur :

Le chef de la police fédérale mexicaine a été limogé pour "aider les autorités à mener à bien une enquête rapide et transparente" sur les violences policières.

Son autorité serait-elle un frein à la vérité ? Le chef de la police fédérale mexicaine, Enrique Galindo, a été limogé dans le cadre de l'enquête sur de récentes violences commises par des policiers, a informé lundi le ministre de l'Intérieur Miguel Angel Osorio Chong. "Dans le contexte des faits récents et sur instruction du président de la République, le commissaire général de la Police fédérale, Enrique Galindo, a quitté ses fonctions" a indiqué Osorio Chong en conférence de presse. Le ministre n'a pas précisé les raisons qui ont abouti à cette décision, se bornant à indiquer que l'objectif était "d'aider les autorités à mener à bien une enquête rapide et transparente". 

La violence policière au cœur de l'enquête. Le 18 août, la Commission nationale des droits de l'Homme mexicaine avait présenté un rapport dans lequel elle accusait la police fédérale d'avoir exécuté de manière extrajudiciaire 22 civils lors d'une opération contre des narcotrafiquants en mai 2015 dans l'Etat de Michoacan, à l'ouest du Mexique. Les autorités enquêtent également sur la possible responsabilité de policiers fédéraux dans un affrontement armé avec des civils pendant une manifestation contre la réforme de l'éducation du gouvernement Pena Nieto, le 19 juin dernier, qui s'était soldée par la mort par armes à feu de huit manifestants dans l'Etat de Oaxaca.