Les jeunes Américains ont le blues

  • A
  • A
Les jeunes Américains ont le blues
Ni Romney ni Obama ne suscitent l'enthousiasme des jeunes électeurs.@ REUTERS
Partagez sur :

REPORTAGE - Entre Obama et Romney, leur cœur balance.

Difficile de dire qui de Barack Obama ou de Mitt Romney remportera l'élection présidentielle du 6 novembre. Difficile, aussi, de dire quel impact aura le dernier débat télévisé lundi soir dans les urnes. Les jeunes, en tout cas, semblent se détourner de la politique étrangère. Ils préfèreraient que les candidats se concentrent sur un problème majeur qui les concerne pleinement : l'emploi. Si le président sortant est parvenu à maintenir le taux de chômage de 2008, les créations d'emploi, elles, ont fortement chuté. Et cette inquiétude devrait peser lourd dans les sondages.

>> A lire aussi : [SONDAGE] Égalité parfaite entre Romney et Obama

L'envoyé spécial d'Europe 1 a rencontré deux jeunes Américains en Floride, où se tient lundi le dernier débat TV.

"Je suis allé à l'université, et la seule chose qu'on me propose aujourd'hui, c'est le chômage. Bien sûr, j'ai des petits boulots en ce moment, mais moi j'ai étudié pour intégrer le secteur médical et Obama avait promis qu'il allait tout changer. Il n'a rien changé. Si, en fait, mais pour le pire", raconte Carl, 21 ans, qui vote pour la première fois lors de cette élection. En 2008, la plupart de ses amis avaient voté pour Obama pleins d'enthousiasme. Quatre ans plus tard, la désillusion semble l'emporter.

"Je n'aime pas Romney"

De son côté, Carlos, fils d'entrepreneur immigré vénézuélien, votera à nouveau pour le candidat démocrate, afin, dit-il, d'éviter le pire et de défendre la valeur du travail. "Je n'aime pas Romney, c'est le type même du riche. Ce n'est pas quelqu'un qui veut travailler pour le pays. Il veut des riches plus riches et taper sur les classes moyennes les plus pauvres, soit 80% des gens de ce pays qu'il rejette. Le pays va sombrer", pronostique le jeune homme en cas de victoire du candidat républicain.

Dans les deux cas, les jeunes hommes semblent plus partis pour voter "contre" plutôt que "pour" un candidat. C'est en partie pour cela que l'issue du scrutin du 6 novembre est aussi incertaine. Un dernier sondage publié dimanche aux États-Unis place Obama et Romney au coude à coude avec 47% d'intentions de vote chacun.