Le Niger rappelle son ambassadeur au Qatar

  • A
  • A
Le Niger rappelle son ambassadeur au Qatar
L'ambassadeur du Niger au Qatar a été rappelé.@ KARIM JAAFAR / AL-WATAN DOHA / AFP
Partagez sur :

Le Niger a rappelé son ambassadeur au Qatar afin de le consulter, alors que l'Arabie saoudite et plusieurs pays arabes ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha.

Le Niger a décidé de rappeler son ambassadeur au Qatar "pour consultations" à la "suite des récentes évolutions diplomatiques dans la région du Golfe", a appris l'AFP samedi de source diplomatique nigérienne. "Suite aux récentes évolutions diplomatiques dans la région du Golfe, le gouvernement du Niger décide du rappel en consultation de son ambassadeur au Qatar", précise un tweet de Ibrahim Yacoubou, le ministre nigérien des Affaires étrangères.

Entretien avec l'ambassadeur saoudien au Niger. Cette décision intervient après un entretien jeudi, entre le président du Niger, Mahamadou Issoufou et l'ambassadeur d'Arabie saoudite au Niger, Turki Bin Naji Al Ali, selon la télévision nigérienne. À l'issue de l'entretien, le diplomate saoudien a déclaré avoir fait avec Mahamadou Issoufou "le point des relations entre leurs pays". Le Golfe est plongé depuis lundi dans une grave crise diplomatique qui a éclaté lorsque l'Arabie saoudite, les Émirats et le Bahreïn, pays voisins du Qatar, mais aussi l'Egypte et le Yémen, ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha.  

Doha fait appel à un ancien ministre américain de la Justice. 
Le gouvernement qatari a fait appel au cabinet d'avocats de John Ascroft, ancien ministre américain de la Justice qui était à ce poste au moment des attentats du 11 septembre 2001, pour tenter de désamorcer la crise diplomatique avec ses voisins du Golfe et les États-Unis, qui l'accusent de soutenir le terrorisme. Le cabinet a conclu un contrat d'un montant de 2,5 millions de dollars et d'une durée de 90 jours avec l'émirat. Le Qatar cherche à démontrer l'authenticité de ses efforts en matière de lutte antiterroriste et à se conformer aux normes financières du Trésor américain.